CRITIQUE: ILO ILO

ILO_ILO

A Singapour, Jiale, jeune garçon turbulent vit avec ses parents. Les rapports familiaux sont tendus et la mère, dépassée par son fils, décide d’embaucher Teresa, une jeune Philippine. Teresa est vite confrontée à l’indomptable Jiale, et la crise financière asiatique de 1997 commence à sévir dans toute la région…

Caméra d’Or au dernier Festival de Cannes, Ilo Ilo est donc le premier film du Singapourien Anthony Chen et on attend déjà avec grande impatience les prochains films du prodige. La grande qualité d’Ilo Ilo est de nous raconter une histoire toute simple, sans artifices, tout en étant d’une grande richesse: Chen y parle de l’enfance, d’amitié, d’immigration et de la crise économique mais à travers un récit très léger, empreint d’une sensibilité toute orientale. Le film, porté par un jeune interprète époustouflant, est tantôt drôle tantôt émouvant notamment lors d’un final qui noue la gorge. Magnifique, tout simplement…
Sortie le 4 septembre

NOTE: 9/10

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s