CRITIQUE: PIRANHAS 2

20130802-175828.jpg

Lors d’une plongée, un élève de la monitrice Anne Kimbrough meurt, devoré par un piranha. Quelques heures plus tard, une femme de service est tuée par un piranha volant sortant du ventre du cadavre. Anne décide alors de mener l’enquête.

Pour réaliser cette suite du film de Joe Dante, le producteur italien Ovidio G. Assonitis fait appel à un spécialiste des effets spéciaux qui n’a jamais réalisé de film, James Cameron.
Ce dernier n’eut jamais vraiment les coudées franches, le producteur ne lui faisant que modérément confiance. Une légende raconte même que Cameron aurait pénétré par effraction la salle de montage pour tenter de mettre en forme sa version.
Le fait est qu’en matière de ratage, Piranhas 2 se pose là! Sans lien avec le premier volet, le film de Cameron s’appuie sur un scénario d’une nullité abyssale dont la vacuité ne risque pas d’être camouflée par des dialogues consternants débités par un casting assez pathétique. Dans le lot, on ressortira Lance Henriksen ( qui fera également avec Cameron Terminator et Aliens!) en chef de la police, victime de faux raccords (j’ai des lunettes, j’en ai plus, j’en ai à nouveau, puis j’en ai plus…). Les effets spéciaux ne sauvent pas non plus le film du naufrage avec des poissons volants dont la crédibilité rappelle les soucoupes volantes d’Ed Wood!

On retiendra de ce premier film une prédisposition de James Cameron au monde marin (Abyss, Titanic, documentaires…) et c’est tout!

NOTE: 1/10

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s