CRITIQUE: VALHALLA RISING, LE GUERRIER SILENCIEUX (2010)

Pendant des années, One-Eye, un guerrier muet et sauvage, a été le prisonnier de Barde, un redoutable chef de clan. Grâce à l’aide d’un enfant, Are, il parvient à tuer son geôlier et ensemble ils s’échappent, s’embarquant pour un voyage au coeur des ténèbres. Au cours de leur fuite, ils montent à bord d’un bateau viking, mais le navire, pendant la traversée, se retrouve perdu dans un brouillard sans fin, qui ne va se dissiper que pour révéler une terre inconnue. Alors que ce nouveau territoire dévoile ses secrets, les Vikings affrontent un ennemi invisible et terrifiant, et One-Eye va découvrir ses véritables origines…

Alors que son dernier film « drive » est primé à Cannes (prix de la mise en scène), l’heure est venue pour moi de découvrir ce film de vikings encensé par la critique lors de sa sortie l’an dernier. L’expérience à laquelle nous convie le jeune cinéaste danois démontre un énorme talent de metteur en scène certes. Mais me concernant, l’expérience n’a pas été concluante! Il faut déjà savoir que « le guerrier silencieux » porte bien son titre puisqu’il doit y avoir dix lignes de dialogues à tout casser en 90 minutes. Et pour moi, une heure et demie à regarder des vikings se fracasser le crâne dans la brume en grognant, ce fut long et pénible! Et ce, malgré les indéniables qualités esthétiques du film et la prestation plus que monolithique du glacial Mads Mikkelsen!

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s