THE HOUSEMAID (2010)

La jeune Euny est engagée comme aide-gouvernante dans la riche maison bourgeoise habitée par Hoon, sa femme, enceinte de jumeaux, et leur petite fille. Un soir, Hoon vient dans la chambre de la jeune employée et commence à abuser d’elle. Très vite, elle se laisse faire et commence à y prendre plaisir, puis les rapports vont se multiplier jusqu’à ce qu’elle tombe accidentellement enceinte. L’équilibre de la maison bourgeoise va s’en trouver bouleversé…

Im Sang Soo s’attaque avec « the housemaid » au remake d’un classique des années 60 de Kim Ki-Young, vénéré et intouchable pour les cinéphiles coréens. Je ne me hasarderai pas à comparer les deux films n’ayant pas vu l’original.  La raison de cette vénération tient à la dimension sociale du film qu’on retrouve dans « the housemaid ». C’est en effet une peinture au vitriol de la haute bourgeoisie coréenne et de la lutte des classes encore présente dans ce pays. Malgré un pitch somme toute pas très original, Im Sang Soo distille tout de suite un climat angoissant assorti d’un érotisme latent, soutenus par une photo et un sens du cadre à tomber.

Si vous n’êtes pas une femme enceinte, voilà un film à voir de toute urgence! Le cinéma coréen regorge de metteurs en scène de talent!

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s