Top 2018: les 10 Films qu’il faut avoir vu!

podium

Très riche année ciné avec une très belle vitalité du Cinéma Français! N’hésitez pas à commenter en laissant votre top à vous!

10- En Liberté de Pierre Salvadori

5203648.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Inventive et poétique, la comédie de l’année!

9– Burning de Lee Chang Dong

1943153.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Voyage sensoriel, puzzle mental, l’un des chocs de Cannes!

8- Amanda de Mickael Hers

3369527.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Tendre et mélancolique travail sur le deuil avec un magistral Vincent Lacoste !

7- GIRL de Lukas Dhont

2648625.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Un magnifique hymne à la tolérance avec la révélation Victor Polster!

6- UNE AFFAIRE DE FAMILLE de Kore Eda

3937174.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Nouvelle variation autour de la famille, une très belle Palme d’Or drôle et émouvante!

5- MEKTOUB MY LOVE d’Abdellatif Kechiche

0837726.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Jamais les émois adolescents n’avaient été aussi subtilement décrits!

4- COLD WAR de Pawel Pawlikowski

2642330.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Prix de la mise en scène à Cannes, sans doute l’un des chocs esthétiques de l’année!

3- JUSQU’A LA GARDE de Xavier Legrand

5236618.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Le coup de poing en pleine face du Cinéma français de cette année!

2- FIRST MAN de Damien Chazelle

3103616.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Plus qu’un simple biopic, une magistrale réflexion sur le deuil et les rêves d’une vie!

1- PHANTOM THREAD de Paul Thomas Anderson

3149649.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Le chef d’oeuvre de l’année! Un très grand film!

Ce top fut très compliqué tant l’année fut prolifique avec de très beaux film comme « Pupille », « Nos Batailles » ou encore « Amin »! A vos tops!

 

Publicités

Critique: Une Affaire de Famille

3937174.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Titre original 万引き家族
Manbiki kazoku
Réalisation Hirokazu Kore-eda
Scénario Hirokazu Kore-eda
Pays d’origine Drapeau du Japon Japon
Genre drame
Sortie 12 Décembre 2018

Au retour d’une nouvelle expédition de vol à l’étalage, Osamu et son fils recueillent dans la rue une petite fille qui semble livrée à elle-même. D’abord réticente à l’idée d’abriter l’enfant pour la nuit, la femme d’Osamu accepte de s’occuper d’elle lorsqu‘elle comprend que ses parents la maltraitent. En dépit de leur pauvreté, survivant de petites rapines qui complètent leurs maigres salaires, les membres de cette famille semblent vivre heureux – jusqu’à ce qu’un incident révèle brutalement leurs plus terribles secrets…

Après l’intermède policier « The Third Murder », Kore Eda revient à un thème plus proche de ses habitudes, la famille. Un homme et son jeune fils volent dans un supermarché, ce qui semble être une habitude. Chez eux vivent la grand mère, une jeune fille qui vit de son corps et une femme qui semble être la mère. Sauf que dans cette drôle de famille, bientôt complétée par une petite fille maltraitée par ses parents, il n’y a aucun lien du sang. Pourtant, tout le monde semble vivre dans le bonheur d’être ensemble. Kore Eda, avec ce film étonnamment assez léger, questionne sur ce qu’est une famille mais aussi porte un regard critique et acerbe sur un Japon qui laisse de côté une partie de sa population, condamnée à la misère. Drôle mais aussi terriblement émouvant, « Une affaire de famille » est un petit bijou de délicatesse qui a tout de la Palme d’Or parfaite!

5