Critique Bluray: Bonjour Tristesse

41zaiqpddhl

Réalisation Otto Preminger
Scénario Arthur Laurents
Acteurs principaux
Sociétés de production Wheel Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Drame
Durée 94 minutes
Sortie 7 mars 1958

LE FILM:

4.5

Cécile, 17 ans, vit à Paris avec son père Raymond, un richissime et séduisant veuf quadragénaire, qui ne lui impose aucune contrainte, pas même celle de ses études. À l’exemple de son père, la vie de Cécile ne semble être que futilités : suites de sorties en boîtes avec flirts successifs. C’est parce que quelque chose s’est brisé en elle durant leurs dernières vacances sur la Côte d’Azur. Depuis lors, Cécile connaît la tristesse et elle se souvient…

En 1958, Otto Preminger adapte le livre de Françoise Sagan et réussit à transmettre toute la mélancolie de l’oeuvre originale. Pour cela, il s’entoure d’un très beau casting avec David Niven et Deborah Kerr mais aussi bien sûr, Jean Seberg,  magnifiquement candide et cruelle à la fois. La mise en scène est également somptueuse et la photo éblouissante, avec l’utilisation du noir et blanc pour le présent et de la couleur pour le passé, plus joyeux. Une très belle adaptation et l’un des plus beaux films de Preminger!

TECHNIQUE:

4.5

Une copie absolument de toute beauté! Une définition, des contrastes et des couleurs à tomber!

BONUS:

5

Voilà une interactivité riche en qualité et quantité! On trouve une interview du fils de Françoise Sagan, un documentaire sur Saul Bass et une galerie de documents d’époque dont deux interviews de Preminger et Jean Seberg!

VERDICT:

4.5

Un chef d’oeuvre dans une édition splendide! Indispensable!

Disponible en bluray (19.99 euros) chez Carlotta Films dès le 23 novembre

Critique Dvd: Echappement libre

81bL2GpH1sL._SL1500_.jpg

Réalisation Jean Becker
Scénario Jean Becker
Maurice Fabre
Didier Goulard
Luis Marquina
Claude Sautet
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de l'Italie Italie
Drapeau de la France France
Drapeau de l'Espagne Espagne
Durée 105 minutes
Sortie 4 septembre 1964

LE FILM:

3.5

Officiellement journaliste, David Ladislas mène une double vie. Sous prétexte d’un reportage sur la haute couture, il réussit à faire passer en Suisse des diamants cachés dans un appareil photo. De ses commanditaires, il accepte une nouvelle mission, beaucoup plus délicate: transporter au Liban 300 kilos d’or dissimulés dans la carrosserie d’une voiture de sport.

En pleine nouvelle vague, on pense à Godard et son « A bout de souffle » avec la présence de Bebel et Jean Seberg. A défaut d’être véritablement emballante, cette virée se regarde avec un certain plaisir et  s’avère assez charmante. On retiendra quelques bons moments comme l’imitation par Bebel de Michel Simon.

TECHNIQUE:

4

Une copie plutôt propre malgré quelques défauts pardonnables.

BONUS:

4.5

On trouve ici une interview de Jean Becker et deux documentaires sur Becker et Belmondo.

VERDICT:

3.5

Une édition remarquable pour un divertissement peu connu.

Disponible en DVD (16.99 euros) chez SIDONIS