Critique DVD: Vierge sous serment

81b1aIYs9fL._SL1500_.jpg

Titre original Vergine giurata
Réalisation Laura Bispuri
Scénario Elvira Dones
Laura Bispuri
Acteurs principaux
Durée 90 minutes
Sortie 30 septembre 2015

LE FILM:

4

Hana a grandi dans un petit village reculé d’Albanie où le sort des femmes n’est guère enviable. Pour ne pas vivre sous tutelle masculine, elle choisit de se plier à une tradition ancestrale : elle fait le serment de rester vierge à jamais et de vivre comme un homme. Vierge sous serment suit la trajectoire d’une femme vers sa liberté, par-delà les écrasantes montagnes albanaises et jusqu’en Italie.

Premier film de l’Italienne Laura Bispuri, « Vierge sous serment »s’intéresse à une tradition albanaise qui touche les femmes, dont le sort est peu enviable. Dans cette société patriarcale, celles-ci n’ont d’autre choix que de vivre sous le joug d’un homme ou bien faire le serment de rester vierge à vie tout en se faisant passer pour un homme. C’est le choix que fait Hana, jeune femme mutique et triste, qui au contact de sa soeur, en Italie, va découvrir ce qu’est une vie « normale ». La réalisatrice nous montre donc le parcours de son héroïne, entrecoupé de flashbacks sur sa vie en Albanie, avec son regard de femme et une vraie délicatesse. Quant à la prestation très physique d’Alba Rohrwacher, elle est époustouflante et fait de ce « Vierge sous serment » l’un des premiers films les plus marquants depuis longtemps!

TECHNIQUE:

4

Une copie impeccable!  A noter l’absence de VF.

BONUS:

Aucun bonus et c’est bien dommage!

VERDICT:

4

Une histoire forte et une actrice en état de grâce! A voir absolument!

Disponible en DVD (19.99 euros) chez M6 Vidéo

Critique Dvd: Les Merveilles

81k-WDVnj5L._SL1500_

  • Date de sortie salles:
    11 février 2015
  • Réalisé par :
    Alice Rohrwacher
  • Avec :
    Maria Alexandra Lungu, Sam LouwyckAlba Rohrwacher
  • Durée :
    1h50min
  • Pays de production :
    Italie
  • Année de production :  2014
  • Titre original : Le meraviglie
  • Distributeur :
    Ad Vitam

LE FILM:

1.5

 

 

Dans un village en Ombrie, c’est la fin de l’été. Gelsomina vit avec ses parents et ses trois jeunes soeurs, dans une ferme délabrée où ils produisent du miel. Volontairement tenues à distance du monde par leur père, qui en prédit la fin proche et prône un rapport privilégié à la nature, les filles grandissent en marge. Pourtant, les règles strictes qui tiennent la famille ensemble vont être mises à mal par l’arrivée de Martin, un jeune délinquant accueilli dans le cadre d’un programme de réinsertion, et par le tournage du « Village des merveilles », un jeu télévisé qui envahit la région.

Grand Prix au Festival de Cannes, ce deuxième film d’Alice Rohrwacher n’est malheureusement pas à la hauteur de ce que nous laissait présager son titre. Oui, l’idée de cette famille d’apiculteurs dirigée par un père réfractaire au modernisme est originale et à priori intéressante. Oui, l’interprétation de tout ce petit monde est parfaite et participe au réalisme documentaire du film. Oui, quelques idées sont vraiment séduisantes comme cette animatrice de télé-réalité aux allures de fée ou ce jeune délinquant qui ne s’exprime que par sifflements. Malheureusement, la réalisatrice a oublié de nous raconter une vraie histoire nous laissant pour seul climax un seau de miel qui déborde! Joli mais ennuyeux…

TECHNIQUE:

4

 

 

Rien à dire, si le grain est très présent, c’est volontaire.

BONUS:

2

 

 

Outre la bande-annonce et une galerie photos, on trouve quelques scènes coupées.

VERDICT:

1.5

 

 

L’originalité et la poésie dégagée par l’oeuvre n’évitent pas l’ennui.

Disponible en DVD (19.99 euros) chez Ad Vitam