CRITIQUE DVD: OUF

816NcbA+kGL__SL1500_

LE FILM: 6/10

À 41 ans, François a tout pour être heureux : une femme, deux enfants, un bel appartement. Mais après un énième dérapage incontrôlé, suivi d’une mise au vert à l’hôpital psychiatrique, Anna, l’amour de sa vie, le met à la porte. Ballotté entre un père qui l’infantilise, une mère psychanalyste qui le reçoit entre deux patients et une meilleure amie au bord de la crise de nerfs, François n’a plus qu’une seule idée en tête : reconquérir Anna…

Le cinéma français s’aventurant rarement dans d’autres genres que le drame pur ou la gaudriole, le principal atout du film est de se situer entre les deux dans une espèce de comédie empreinte d’une certaine mélancolie voire d’une vraie tristesse. Car c’est bien un drame que vit le personnage principal qui n’arrive pas à régler ses problèmes psychologiques, y perdant tous les gens qui lui sont chers. Souvent drôle, le film contient certains passages vraiment émouvants. Eric Elmosnino véhicule à merveille ce mélange de folie, d’énergie et de tristesse que requiert son personnage et le reste du casting est également très réussi; on peut voir Sophie Quinton (Poupoupidou), Valeria Golino, Anémone ou encore Luis Rego! Seul défaut du film, un rythme qui se cherche sans jamais vraiment trouver sa vitesse de croisière. Inabouti mais très prometteur!

TECHNIQUE: 8/10

RAS!

BONUS: 6/10

Seul bonus, un excellent court-métrage, « le Baiser » qui n’est pas sans lien avec le long!

VERDICT: 6/10

Un film imparfait mais qui a le mérite d’être original!

Disponible en DVD (19.99 euros) chez MK2

Publicités

CRITIQUE: POUPOUPIDOU (2010)

De passage à Mouthe en Franche-Comté, bourgade célèbre pour être la ville la plus froide de France, le Parisien David Rousseau assiste à l’enlèvement d’un corps par les gendarmes trouvé en rase campagne, sous la neige. Ecrivain en mal d’inspiration, la chevelure blond peroxdydé  du cadavre semble lui donner quelques idées pour son nouveau roman. Après avoir obtenu l’identité du corps, Candice Lecoeur, égérie du fromage « belle du Jura », David Rousseau décide de mener l’enquête , persuadé qu’il ne s’agit pas d’un suicide…

Deuxième long métrage de Gérald Hustache-Mathieu après « Avril », « poupoupidou » est une excellente surprise de ce début d’année 2011, voire un des meilleurs films français de ces six derniers mois qui vient tout juste de sortir en dvd. Dès les premières images du film, on est plongé dans des paysages enneigés et brumeux qui évoquent tout de suite le climat des films de David Lynch ou des frères Cohen, plus précisément Twin Peaks et Fargo, rien que ça! Et ça se confirme au fil de l’enquête menée par Rousseau/Jean-Paul Rouve qui nous permet de retracer la vie de la jeune starlette, à l’instar de Laura Palmer, et de croiser toute une galerie de personnages tous étroitement liés à la victime. La présence de l’ex Robin des Bois n’est ici pas synonyme de comédie; on est bel et bien dans une enquête policière et son interprète principal y est parfait. La jeune pin-up aux airs de Marylin interprétée par Sophie Quinton donne ce qu’il faut de mystère à l’histoire pour nous captiver d’un bout à l’autre et l’on devrait reparler très vite du jeune gendarme qui rêve de police montée canadienne interprété par Guillaume Gouix. A tous ces ingrédients de qualité, vous rajouter une BO carrément géniale et vous obtenez ce petit bijou à découvrir impérativement!