Critique: Pirates des Caraïbes, la Vengeance de Salazar

106609.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Titre original Pirates of the Caribbean: Dead Men Tell No Tales
Réalisation Joachim Rønning
Espen Sandberg
Scénario Jeff Nathanson
Acteurs principaux
Sociétés de production Walt Disney Pictures
Jerry Bruckheimer Films
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Aventure
Durée 129 minutes
Sortie 24 mai 2017

Les temps sont durs pour le Capitaine Jack, et le destin semble même vouloir s’acharner lorsqu’un redoutable équipage fantôme mené par son vieil ennemi, le terrifiant Capitaine Salazar, s’échappe du Triangle du Diable pour anéantir tous les flibustiers écumant les flots… Sparrow compris ! Le seul espoir de survie du Capitaine Jack est de retrouver le légendaire Trident de Poséidon, qui donne à celui qui le détient tout pouvoir sur les mers et les océans. Mais pour cela, il doit forger une alliance précaire avec Carina Smyth, une astronome aussi belle que brillante, et Henry, un jeune marin de la Royal Navy au caractère bien trempé. À la barre du Dying Gull, un minable petit rafiot, Sparrow va tout entreprendre pour contrer ses revers de fortune, mais aussi sauver sa vie face au plus implacable ennemi qu’il ait jamais eu à affronter…

Après trois volets réalisés par Gore Verbinski et un quatrième par Rob Marshall, la saga « Pirates des Caraïbes » accouche d’un cinquième volet réalisé par Joachim Ronning et Espen Sandberg! Autant dire que l’on attendait pas grand chose d’un nouvel épisode des aventures de Jack Sparrow qui commençaient à sentir un peu le réchauffé. Et bien, les fans seront ravis, les autres ne seront pas franchement surpris tant la recette est inchangée avec pour ingrédients principaux de l’humour, de l’action et beaucoup de fantastique! On reconnaîtra à cette suite, à défaut d’originalité, d’être rythmée et de respecter le cahier des charges et on appréciera la prestation de Javier Bardem en fantôme de soldat espagnol bien badass! Va quand même falloir penser à clore cette saga bientôt…

3

CRITIQUE: LONE RANGER

21005616_20130514100052863_jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Tonto, le guerrier indien, raconte comment John Reid, un ancien défenseur de la loi, est devenu un justicier légendaire. Ces deux héros à part vont devoir apprendre à faire équipe pour affronter le pire de la cupidité et de la corruption. Le tandem fait des étincelles et entraîne le public dans un tourbillon de surprises et d’humour.

S’inspirant d’une série TV populaire aux Etats-Unis dans les années 50, Lone Ranger est la nouvelle trouvaille des Studios Disney pour rééditer le jackpot de Pirates des Caraïbes. Le flop est malheureusement au rendez-vous faisant un vrai fiasco au box-office US ! Pourtant, les ingrédients ressemblent étrangement à la franchise Pirates des Caraïbes: Même réalisateur, Gore Berbinski, même acteur, Johnny Depp, même compositeur, Hans Zimmer, de l’action, de l’humour, des sales trognes, un soupçon de fantastique, etc…

Et bien l’on peut dire que les Américains ont mauvais goût parce que ce Lone Ranger est de loin le blockbuster le plus emballant de l’été et en tout cas celui qui tient le plus ses promesses. Ces deux heures et demi passent à la vitesse de l’éclair tant l’amour du western de Verbinski transpire de chaque plan: il y a du Ford et pas mal de Leone, jusque dans la BO de Zimmer aux accents morriconiens! Si Depp nous ressert une composition qu’il connaît pas coeur, la grosse surprise vient de son compère Armie Hammer qui lui vole carrément la vedette en faisant preuve d’un charisme assez surprenant. Lone Ranger est amusant et carrément jubilatoire lors de certaines scènes dantesques. Bravo!

NOTE: 8/10

 

CRITIQUE DVD: PIRATES DES CARAIBES, LA FONTAINE DE JOUVENCE (2011)

Grâce à CINETRAFIC, je vais pouvoir vous dire quelques mots sur ce 4 ème opus des aventures de Jack Sparrow que j’avais zappé en salles.

LE FILM:

Dans cette histoire pleine d’action, où vérité, trahison, jeunesse éternelle et mort forment un cocktail explosif, le capitaine Jack Sparrow retrouve une femme qu’il a connue autrefois. Leurs liens sont-ils faits d’amour ou cette femme n’est-elle qu’une aventurière sans scrupules qui cherche à l’utiliser pour découvrir la légendaire Fontaine de Jouvence ? Lorsqu’elle l’oblige à embarquer à bord du Queen Anne’s Revenge, le bateau du terrible pirate Barbe-Noire, Jack ne sait plus ce qu’il doit craindre le plus : le redoutable maître du bateau ou cette femme surgie de son passé…

Ayant lu beaucoup de mauvaises choses sur le film et quelque peu blasé par la trilogie réalisée par Verbinski, je dois bien avouer que je n’attendais pas grand chose de ce quatrième opus confié aux mains expertes (en comédie musicale!) de Rob Marshall. Et bien celui-ci a pourtant réussi à donner une petite cure de jouvence (je sais! Elle est facile!) à la franchise qui commençait à sérieusement s’essouffler. Contrairement aux trois premiers épisodes, le film dure déjà une bonne vingtaine de minutes de moins et se concentre sur une seule intrigue; les autres avaient tendance à nous perdre dans un dédale scénaristique inutile. La bonne idée est d’avoir fait disparaitre deux personnages récurrents, William Turner et Elisabeth Swann, avantageusement remplacés par la belle Penelope Cruz dans le rôle de la fille de Barbe Noire.

Bien rythmé, le film donne à nouveau l’occasion à Johnny Depp de cabotiner tout son sou et nous offre une très jolie nouveauté en la personne des sirènes!

Un très bon divertissement à savourer en famille! Mais à privilégier en blu-ray car même si le dvd ne comporte aucun défaut majeur, ça reste un dvd!
Retrouvez sur Cinetrafic les films de cette année sur la catégorie Film 2011 ou découvrez la catégorie Film fantastique

LES BONUS:

Pas grand chose à se mettre sous la dent! Un court bêtisier (pas très drôle), une version du film interprété par des Legos ( 2 X 1 minute) et une présentation des Blu-ray 3D par Timon et Pumba!

EN CONCLUSION:

Un excellent divertissement, techniquement OK même si l’on peut privilégier le support HD. Dommage pour les bonus, quasi-absents.

Pirates des Caraïbes :  la Fontaine de Jouvence, de Rob Marshall – En DVD, Blu Ray et Blu Ray 3d le 21 septembre 2011. Découvrez d’autres DVD Disney !
Crédit : © 2011 Disney