César 2016: Un palmarès très diversifié

7782080359_florence-foresti-sur-la-scene-des-cesar-le-26-fevrier-2016.jpg

Hier soir se tenait au théâtre du Chatelet la traditionnelle grande messe du Cinéma français dirigée par une maîtresse de cérémonie qui, qu’on l’aime ou non, a su donner une nouvelle impulsion à une cérémonie qui, l’an passé, avait battu tous les records de longueur! Très calquée sur son modèle américain, la cérémonie a débuté avec un sketch où l’on pouvait voir l’humoriste incrustée dans quelques succès du Cinéma  Français comme Nikita ou Itinéraire d’un enfant gâté. Puis chaque remise de prix, pendant laquelle Florence Foresti s’éclipsait, laissait place à un nouveau moment « drôle » comme cette séquence de » Bloquées » avec Foresti et Vanessa Paradis, assez irrésistible. Les moments gênants auront été à mettre à l’actif de Jean-Hugues Anglade en roue libre et Christophe Lambert qui semblait avoir du mal à s’exprimer. Enfin, comme aux Oscars, les remerciements ont été limités par une musique assourdissante réservée aux bavards!

Côté palmarès, on notera l’absence très juste de « Dheepan » mais également que le carton annoncé du film de Desplechin n’aura pas eu lieu. Voici le palmarès complet:

Meilleur film : Fatima, réalisé par Philippe Faucon

Si Trois Souvenirs de ma jeunesse pouvait être qualifié de favori, c’est l’outsider « Fatima » qui l’a emporté mais c’est amplement mérité non seulement pour les qualités du film mais aussi pour le message d’intégration positive qu’il envoie, ô combien salutaire en ces temps troublés!
Meilleur réalisateur : Arnaud Desplechin pour Trois souvenirs de ma jeunesse

Ce n’est que justice pour ce grand cinéaste qui n’avait jamais été récompensé.

Meilleure actrice : Catherine Frot pour Marguerite

Elle était favorite, elle qui fut récompensée il y a vingt ans pour son rôle dans « un air de famille ». Emmanuelle Bercot n’aura pas réalisé le doublé Cannes/César.
Meilleur acteur : Vincent Lindon pour La loi du marché

Contrairement à Emmanuelle Bercot, Lindon fait le doublé Cannes/César et c’est parfaitement juste tant son interprétation dans « la loi du marché » est sidérante de réalisme!
Meilleure actrice dans un second rôle : Sidse Babett Knudsen dans L’Hermine

C’était l’outsider de sa catégorie mais sa prestation toute en douceur et en délicatesse dans « l’hermine » le méritait! Cette actrice danoise est fabuleuse!
Meilleur acteur dans un second rôle : Benoît Magimel dans La Tête haute

Il était passé à côté d’un César deux fois, la troisième aura été la bonne même si la prestation de Michel Fau par exemple aurait mérité de lui passer devant. L’une des déceptions de la soirée.
Meilleur espoir féminin : Zita Hanrot dans Fatima

La concurrence se jouait entre Lou Roy-Lecollinet pour le Desplechin et elle. Sa très fraîche interprétation d’une jeune étudiante d’origine algérienne qui cherche à s’en sortir tout en gérant sa mère qui ne parle pas Français, vaut largement le prix!
Meilleur espoir masculin : Rod Paradot dans La Tête haute

Si Quentin Dolmaire pour son rôle dans le Desplechin pouvait rêver, il faut reconnaître que l’interprétation ultra-réaliste de Rod Paradot dans le très moyen film d’Emmanuelle Bercot sentait bon la récompense!
Meilleur film étranger : Birdman réalisé par Alejandro Gonzalez Inarritu

Deuxième déception de la soirée, la récompense du film plein d’esbroufe d’Inarritu au détriment du chef d’oeuvre de Moretti ou du geste politique de Panahi!
Meilleur Film Court-Métrage :La Contre-allée de Cécile Ducrocq

Pas d’avis n’ayant pas vu les films.
Meilleur Costume : Pierre-Jean Larroque pour le film Marguerite

Sans surprise.


Meilleur film court-métrage d’animation : Repas dominical de Céline Devaux

Favori apparemment.
Meilleur film long-métrage d’animation : Petit Prince de Mark Osborne

Avril et le monde truqué semblait favori face à cette production franco-américaine moins « artisanale ». C’est le gros qui a gagné!
Meilleur son : François Musy et Gabriel Hafner dans Marguerite

Assez prévisible même si  l’on pouvait penser que le film d’Audiard se rattraperait sur un prix technique.


Meilleure photo : Christophe Offenstein pour Valley of Love

Entièrement mérité tant la photo d’Offenstein est l’une des grandes réussites du film.


Meilleur montage : Mathilde Van de Moortel pour Mustang

Mustang semble truster toutes les récompenses pour lesquelles il est nommé! 


Meilleur documentaire à Demain réalisé par Mélanie Laurent et Cyril Dion

Si le documentaire de Rithy Panh semblait favori, c’est sans doute l’intérêt écolo qui a primé pour faire gagner le doc de Mélanie Laurent.
Meilleur Premier film à Mustang de Deniz Gamze Ergüven.

S’il y avait un César qui ne laissait pas beaucoup de place au doute, c’est bien celui-ci!
Meilleurs décors à Martin Curel pour Marguerite

Logique.


Meilleure adaptation à Fatima de Philippe Faucon

Tout à fait mérité, c’est quasiment le carton plein pour le très beau film de philippe Faucon.
Meilleure musique originale à Warren Ellis pour Mustang

Morricone n’aura finalement pas le prix, peut-être un César d’honneur une autre fois?

En conclusion, Marguerite et Fatima sont les deux grands gagnants de la soirée et sont le reflet de la belle diversité du Cinéma Français en 2015!

 

César 2016: Nominations et Pronostics

Les-nommes-aux-Cesar-2016-sont.jpg

Ca y est! On sait qui concourra pour la prochaine cérémonie des César qui aura lieu le 26 février prochain! Voici donc la liste complète et mes pronostics!

Meilleur film

Dheepan

Fatima

La loi du marché

Marguerite

Mon roi

Mustang

La tête haute

Trois souvenirs de ma jeunesse

Grosse compétition mais Desplechin ayant une certaine côte dans le milieu du Cinéma français, je le vois gagnant!

Meilleure actrice

Loubna Abidar pour Much Loved

Emmanuelle Bercot pour La tête haute

Cécile de France pour La belle saison

Catherine Deneuve pour La Tête haute

Catherine Frot pour Marguerite

Isabelle Huppert pour Valley of Love

Soria Zeroual pour Fatima

Malgré son prix d’interprétation à Cannes, je vois Emmanuelle Bercot légèrement distancée par Catherine Frot, impériale dans « Marguerite ».

Meilleur acteur

Jean-Pierre Bacri pour La vie très privée de Monsieur Sim  

Vincent Cassel pour Mon roi

François Damiens pour Les cowboys

Gérard Depardieu pour Valley of Love

Antonythasan Jesuthasan pour Dheepan

Vincent Lindon pour La loi du marché

Fabrice Lucchini pour L’Hermine

Malgré la belle concurrence, Vincent Lindon pourrait bien faire le doublé Cannes/César pour sa magnifique performance dans « la Loi du marché »!

Meilleur réalisateur

Stéphane Brizet pour La loi du marché

Xavier Giannoli pour Marguerite

Jacques Audiard pour Dheepan

Maïwenn pour Mon roi

Deniz Gamze Erguven pour Mustang

Emmanuelle Bercot pour La Tête haute

Arnaud Desplechin pour Trois souvenirs de ma jeunesse

Gros favori avec Desplechin, à moins que l’outsider Deniz Gamze Erguven ne crée la surprise!

Meilleur actrice dans un second rôle

Sara Forestier pour La Tête haute

Agnès Jaoui pour Comme un avion

Sidse Babett Knudsen pour L’Hermine

Noémie Lvovsky pour La belle saison

Karin Viard pour 21 nuits avec Pattie

L’outsider Sidse Babett Knudsen pourrait bien s’imposer pour son très beau rôle dans « l’Hermine »!

Meilleur acteur pour un second rôle

Michel Fau pour Marguerite

Louis Garrel pour Mon roi

Benoit Magimel pour La Tête haute

André Marcon pour Maguerite

Vincent Rottiers pour Dheepan

Michel Fau se détache largement pour son rôle de professeur de chant dans « Marguerite ».

Meilleur espoir masculin

Swann Arlaud pour Les Anarchistes

Quentin Dolmaire pour Trois souvenirs de ma jeunesse

Félix Moati pour À trois on y va

Finnegan Oldfield dans Les Cowboys

Rod Paradot dans La Tête haute

Ce sera très certainement Quentin Dolmaire dans le film de Desplechin même si Finnegan Oldfield a le vent en poupe!

Meilleur espoir féminin

Lou Roy-Lecollinet pour Trois souvenirs de ma jeunesse

Diane Rouxel pour La tête haute

Zita Hanrot dans Fatima

Sarah Giraudeau pour Les Bêtises

Camille Cottin pour Connasse, Princesse des coeurs

Cela devrait se jouer entre Lou Roy-Lecollinet dans le Desplechin et Zita Hanrot dans Fatima mais je voterais l’outsider avec cette dernière.

Meilleur scénario original

Dheepan 

Marguerite

Mustang

La Tête haute

Trois souvenirs de ma jeunesse

La belle chronique romanesque d’Arnaud Desplechin devrait s’imposer sans trembler.

Meilleure adaptation

L’affaire SK1

Asphalte

L’Enquete

Fatima

Journal d’une femme de chambre

Le film de Philippe Faucon devrait s’imposer de par ses qualités et son actualité.

Meilleure musique originale

Raphael pour Les cowboys

Ennio Morricone pour En mai fais ce qu’il te plaît

Stephen Warbeck pour Mon roi

Warren Ellis pour Mustang

Gregoire Hetzel pour La belle saison

Si ce n’est pas sa meilleure partition, Ennio Morricone devrait être récompensé pour l’importance de son oeuvre.

Meilleur premier film

Thomas Bidegain pour Les cowboys

Frédéric Tellier pour L’affaire SK1

Deniz Gamze Erguven pour Mustang

Clément Cogitore pour Ni le ciel ni la terre

Kheiron pour Nous trois ou rien

Mustang devrait décrocher la récompense, à moins que ce ne soit le superbe coup d’essai de Kheiron.

Meilleur film étranger

Birdman

Le fils de Saul

Je suis mort mais j’ai des amis

Mia Madre

Taxi Téhéran

Le tout nouveau testament

Youth

Cela se jouera vraisemblablement entre le Moretti et le Panahi, avec un léger avantage pour le premier qui bénéficie d’une vraie côte de popularité.

Meilleur montage

Dheepan

Marguerite

Mon roi 

Mustang

Trois souvenirs de ma jeunesse

Desplechin, of course!

Meilleurs costumes

Marguerite

Journal d’une femme de chambre

Mustang

L’Odeur de la mandarin

Trois souvenirs de ma jeunesse

Marguerite semble bien armé pour cette catégorie!

Meilleur son

Dheepan

Marguerite

Mon Roi

Mustang

Trois souvenirs de ma jeunesse

Un César de consolation pour Dheepan?

Meilleur photo

Dheepan

Marguerite

Mustang

Trois souvenirs de ma jeunesse

Valley of Love

Desplechin, à moins que Marguerite ne s’impose avec sa superbe photo.

Meilleur décors

Dheepan

Journal d’une femme de chambre

Marguerite

L’odeur de la mandarine

Trois souvenirs de ma jeunesse

Marguerite devrait s’imposer…

Meilleur film documentaire

Le bouton de nacre

Cavanna, jusqu’à l’ultime seconde, j’écrirai

Demain

L’image manquante

Une jeunesse allemande

Le film de Rithy Panh semble devancer ses concurrents.

Meilleur film d’animation

Adama de Simon Rouby

Avril et le monde truqué de Christian Desmares et Franck Ekinci

Le Petit Prince de Mark Osborne

Avril et le Monde truqué à mon sens…

Meilleur court-métrage

La contre-allée de Cécile Ducrocq

Le dernier des céfrans de Pierre-Emmanuel Urcun

Essaie de mourir jeune de Morgan Simon

Guy Moquet de Demis Herenger

Mon héros de Sylvain Desclous

Au pif!

Meilleur court-métrage d’animation

La nuit américaine d’Angélique de Pierre-Emmanuel Lyet et Joris Clerté

Le repas dominical de Céline Devaux

Sous tes doigts de Marie-Christine Courtès

Tigres à la queue leu leu de Benoît Chieux

Au pif!!!

César d’honneur

Michael Douglas

N’hésitez pas à commenter et laisser vos impressions!

Critique Bluray: Marguerite

71evnf1LsxL._SL1331_

Réalisation Xavier Giannoli
Scénario Xavier Giannoli
Marcia Romano
Acteurs principaux
Sociétés de production Fidélité Films
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau de la République tchèque République tchèque
Drapeau de la Belgique Belgique
Genre Comédie dramatique
Durée 127 minutes
Sortie 16 septembre 2015

LE FILM:

4.5

 

 

Le Paris des années 20. Marguerite Dumont est une femme fortunée passionnée de musique et d’opéra. Depuis des années elle chante régulièrement devant son cercle d’habitués. Mais Marguerite chante tragiquement faux et personne ne le lui a jamais dit. Son mari et ses proches l’ont toujours entretenue dans ses illusions. Tout se complique le jour où elle se met en tête de se produire devant un vrai public à l’Opéra.

Trois ans après un « Superstar » mineur, Xavier Gianolli revient avec un film tiré d’une histoire vraie aussi drôle que tragique. Dans le Paris des années 20, le cinéaste relate la surprenante histoire d’une baronne passionnée d’Opéra qui chante comme une casserole sans que personne n’ose lui dire et qui projette, malgré tout, de se produire sur scène. Porté par une magistrale Catherine Frot (en route pour les César?), tour à tour drôle et émouvante, « Marguerite » est également une brillante reconstitution du Paris du début du siècle dernier. La mise en scène de Gianolli est toujours fine et judicieuse, la photo splendide et l’interprétation parfaite, avec un coup de coeur pour le professeur de chant, Michel Fau. L’un des grands films français de 2015!

TECHNIQUE:

5

 

 

Un écrin pour la somptueuse photo du film!

BONUS:

3

 

 

Outre une rencontre avec le cinéaste d’une vingtaine de minutes, on trouve également quelques scènes coupées.

VERDICT:

4.5

 

 

Un grand film de 2015!

Disponible en DVD (19.99 euros) et bluray (19.99 euros) chez FranceTV Distribution dès le 20 janvier