JEU CONCOURS: 10 CODES A GAGNER POUR VISIONNER « MA VIE AVEC LIBERACE »(jeu terminé)

ma_vie_avec_liberace

A l’occasion de la sortie en VOD de « Ma vie avec Liberace », CINEDINGUE et UNIVERSCINE sont heureux de vous faire gagner 10 codes pour le visionner. Pour gagner, il vous suffit de répondre correctement aux questions avant le 22 janvier; un tirage au sort désignera les gagnants parmi les bonnes réponses.

CINEMA: LE TOP 10 DE 2013

3D winners number podium

2013 s’en est allé pour faire place à 2014 et ça n’est pas un cadeau pour la nouvelle année tant ce cru fut riche en plaisirs cinéphiliques! Les grands cinéastes ont été à la hauteur, de Spielberg à Tarantino, de nouveaux cinéastes nous ont étonné, et les surprises sont venues de Belgique comme du Danemark! Il a donc été vraiment compliqué de dégager une liste de 10 films incontournables de cette année tant cette liste aurait pu être trois fois plus longue. Evidemment, n’ayant pu voir tous les films sortis cette année, cette liste pourrait bien évoluer dans les mois qui viennent!

10- ILO ILO d’Anthony Chen

ILO_ILO

La poignante histoire d’amitié entre un petit garçon et sa nourrice en pleine crise financière! Un premier film bouleversant!

9 – HIJACKING de Thomal Lindholm

Hijacking-Affiche-France

Les dessous d’une prise d’otage en mer! Une surprise venue du froid sous la forme d’un uppercut!

8- ONLY GOD FORGIVES de Nicolas Winding Refn

only_god_forgives_ver2_xlg

Un trip kubrickien ultra-violent dans les bas-fonds de Bangkok!

7- ALABAMA MONROE de Félix Van Groeningen

alabama_monroe

Le déchirant mélo belge sur fond de country, l’un des coups de coeur de l’année!

6- MA VIE AVEC LIBERACE de Steven Soderbergh

ma_vie_avec_liberace

Pour le dernier film de sa carrière, Soderbergh nous offre une histoire d’amour déchirante avec un Michael Douglas gigantesque!

5- ZERO DARK THIRTY de Kathryn Bigelow

ZeroDarkThirst 00

La traque de Ben Laden comme si l’on y était avec une Jessica Chastain époustouflante!

4- SNOWPIERCER, LE TRANSPERCENEIGE de Bong Joon Ho

21038075_20130909110053289

L’adaptation internationale d’un classique de la BD de science-fiction par le prodige coréen Bong Joon Ho!

3- MUD de Jeff Nichols

affiche-mud-sur-les-rives-du-mississippi-mud-2012-1

Un an après Take Shelter, Jeff Nichols revisite l’Amérique de Mark Twain à travers le parcours initiatique d’un jeune garçon! Brillant!

2- DJANGO UNCHAINED de Quentin Tarantino

Django-Unchained-GrayWhiteMain-drop

QT se fait son western et nous offre 2h30 de bonheur ultra-jubilatoire!

1- LA VIE D’ADELE d’Abdellatif Kechiche

PHOTO-Le-poster-officiel-de-La-Vie-d-Adele_portrait_w532

Au-delà de toutes les polémiques, La vie d’Adèle est une palme d’Or magnifique, une ode à l’amour bouleversante en même temps que la naissance d’une fabuleuse actrice, Adèle Exarchopoulos.

Si ces dix films auront vraiment marqué cette année  et laisseront vraiment leur marque, l’année 2013 n’aurait pas été la même sans The Master de Paul Thomas Anderson, Lincoln de Spielberg, Cloud Atlas des Wachowski, le Temps de l’aventure de Jerôme Bonnell, The Grandmaster de Wong Kar Wai, le Passé d’Asghar Farhadi, la Grande Bellezza de Paolo Sorrentino, les Beaux Jours de Marion Vernoux, Grand Central de Rebecca Zlotowski, Inside Llewyn Davis des frères Coen ou Les garçons et Guillaume à table de Guillaume Gallienne et j’en passe! Espérons que 2014 surpassera 2013…

CRITIQUE BLU-RAY: MA VIE AVEC LIBERACE

911vXQR8ojL._SL1500_

LE FILM: 9/10

La critique est ici

TECHNIQUE: 10/10

Définition, couleurs et son au top! Un feu d’artifice!

BONUS: 6/10

Outre les bandes-annonces, on trouve un making de 12 minutes qui insiste surtout sur les décors et les costumes et quelques featurettes qui font un peu doublon.

VERDICT: 9/10

Indispensable!

Disponible en DVD (19.99 euros) et blu-ray (19.99 euros) chez ARP Sélection dès le 21 janvier



CRITIQUE: MA VIE AVEC LIBERACE

ma_vie_avec_liberace

Avant Elvis, Elton John et Madonna, il y a eu Liberace : pianiste virtuose, artiste exubérant, bête de scène et des plateaux télévisés. Liberace affectionnait la démesure et cultivait l’excès, sur scène et hors scène. Un jour de l’été 1977, le bel et jeune Scott Thorson pénétra dans sa loge et, malgré la différence d’âge et de milieu social, les deux hommes entamèrent une liaison secrète qui allait durer cinq ans. « Ma Vie avec Liberace » narre les coulisses de cette relation orageuse, de leur rencontre au Las Vegas Hilton à leur douloureuse rupture publique…

Jugé « trop gay » pour une sortie en salles aux Etats-Unis, « Ma Vie avec Liberace » fit un carton à la télé sur HBO, chaîne qui produit également le film. Heureusement que la chaîne, connue pour ses séries, soutint le projet du début à la fin tant le film mérite d’exister! Dernier film de Steven Soderbergh qui annonça sa retraite de réalisateur, c’est une fin en apothéose qu’il s’adjuge!

On pouvait craindre beaucoup d’un biopic, qui plus est produit par une chaîne de TV, en particulier d’assister à la projection d’un banal téléfilm au contenu scolaire sur une vieille gloire de la musique. Que nenni! Bien au contraire, le dernier film de Soderbergh est non seulement un vrai grand film de cinéma à la mise en scène inspirée mais aussi le meilleur film du réalisateur dont l’oeuvre prolifique alterna le bon et le moins bon. Evitant donc le piège du biopic empesé, Soderbergh s’intéresse essentiellement à l’histoire d’amour entre Liberace et Scott Thorson, offrant par là-même à Michael Douglas et Matt Damon leur meilleur rôle. Il est d’ailleurs amusant de se souvenir de l’icône hétéro que Douglas représentait dans les années 80 et 90 avec des films comme Liaison Fatale, Basic Instinct ou Harcèlement et de le voir si à l’aise non seulement avec ce personnage gay mais aussi avec son âge, n’ayant pas peur de se montrer nu. Le reste du casting est à l’avenant: Rob Lowe en chirurgien esthétique lifté est fabuleux et on retrouve avec plaisir Dan Akroyd en imprésario sans pitié!

Le film est également une superbe reconstitution des années 70 et des moeurs de l’époque, les stars faisant tout pour présenter une image hétéro! Soderbergh filme cette histoire d’amour de manière frontale, comme libéré de toute contrainte et parvient à nous offrir un film drôle ou franchement émouvant mais en tout cas vraiment emballant d’un bout à l’autre!

NOTE: 9/10