CRITIQUE DVD: J’ENRAGE DE SON ABSENCE

3D-DVD-Enrage-228x304

LE FILM: 7,5/10

Après dix ans d’absence, Jacques ressurgit dans la vie de Mado, aujourd’hui mariée et mère de Paul, un garçon de sept ans. La relation de l’ancien couple est entachée du deuil d’un enfant. Alors que Mado a refait sa vie, Jacques en paraît incapable et lorsqu’il rencontre Paul, c’est un choc. La complicité de plus en plus marquée entre Jacques et Paul finit par déranger Mado qui leur interdit de se revoir. Mais Jacques ne compte pas en rester là…

Pour son premier film de fiction, Sandrine Bonnaire choisit un point de départ autobiographique pour finalement traîter du deuil. Le tour de force de la réalisatrice est d’avoir éliminer tout pathos et tout aspect mélodramatique pour faire dériver lentement son film vers le thriller. Remarquablement interprété notamment par William Hurt et une surprenante Alexandra Lamy, J’enrage de son absence se distingue également par une écriture très fine et un vrai travail sur la forme. Prenant, étouffant et émouvant à la fois, ce premier long métrage promet à Sandrine Bonnaire un avenir de réalisatrice radieux!

TECHNIQUE: 7/10

Correct sans plus.

BONUS: 10/10

Outre des interviews des deux comédiens principaux et de la réalisatrice (qui revient sur l’aspect autobiographique du film), et les essais du jeune comédien, on a droit également à un excellent documentaire sur la préparation du film, passionnant!

VERDICT: 8/10

Un très prometteur premier film!

Disponible en DVD (19,99 euros) chez Ad Vitam dès le 5 mars.

 

CRITIQUE DVD: THE PROPOSITION

LE FILM: 9/10

Dans l’arrière-pays australien, à la fin du XIXème siècle, deux hommes situés aux deux extrémités de la loi passent un marché secret et décisif…Le Capitaine Stanley s’est juré de « civiliser » le pays sauvage australien. Ses hommes ont capturé deux des quatre frères du gang Burns : Charlie et Mike. Les bandits ont été jugés responsables de l’attaque de la ferme Hopkins et de l’assassinat de toute une famille.
Arthur, le plus âgé des frères Burns et chef du gang, s’est réfugié dans la montagne. Le Capitaine Stanley propose alors un marché à Charlie : retrouver son frère aîné en échange de son pardon, et de la vie sauve pour le jeune Mike. Charlie n’a que neuf jours pour s’exécuter…

Tourné en 2005 mais sorti en France en même temps que son film suivant, l’excellent « la Route », en 2009, « The Proposition » voit enfin le jour en video! Néo-western australien avec des Aborigènes en lieu et place des Indiens, le film de John Hillcoat nous relate la quête quasi-initiatique d’un bandit mutique à la recherche de son frère aîné dans le but de sauver la peau du cadet. Mais ce voyage sera ponctué de poussées de violence paroxystiques durant lesquelles rien ne nous est épargné et le sang gicle à foison. Dans les moments d’acalmie, la réalisation brillante de Hillcoat nous offre quelques plans d’une beauté à couper le souffle! Au-delà de la jouissance immédiate que le film procure, il n’oublie pas de traiter d’un sujet fort comme le racisme à travers le traitement infligé aux Aborigènes par les Blancs. La réussite tient aussi au scénario et à la bande originale du polyvalent Nick Cave et au casting dont émergent Guy Pearce et John Hurt, tous deux excellents!

Même s’il est fort dommage que le film ne soit pas proposé en blu-ray, la copie offerte sur ce DVD est irréprochable!

LES BONUS: 8/10

Outre les bandes-annonces d’usage, on trouve comme unique bonus un making-of tout à fait pertinent (30 mins)!

VERDICT: 8,5/10

Du grand western dans un DVD à la hauteur!

Disponible en DVD (14,99 euros) chez SPHE