CRITIQUE BLU-RAY: HARA-KIRI 3D, MORT D’UN SAMOURAI

LE FILM: 8/10

Voulant mourir dignement, Hanshiro, un samouraï sans ressources, demande à commettre un suicide rituel dans la résidence du clan Li auprès de l’intendant Kageyu un guerrier forte tête. Essayant de décourager le samouraï, Kageyu lui conte l’histoire tragique d’un jeune rônin, Motome, venu récemment avec la même requête. Hanshiro est traumatisé par les détails horrifiants du sort qui fut réservé à Motome mais il persévère dans sa décision de mourir dans l’honneur. Au moment de commettre hara-kiri, il présente une ultime requête…

Remake du chef d’oeuvre « Harakiri » de Masaki Kobayashi (1962), ce film, réalisé par le polymorphe Takashi Miike (Audition, Ichi, 13 assassins…) fut entièrement tourné en 3D pour n’être finalement distribué dans la plupart des salles qu’en 2D! Ce « Hara-Kiri 3D » est un remake ultra fidèle à l’original, Miike se pliant même à une mise en scène très sobre et classique, épurée, donnant un film plus proche du mélodrame pur que du chambara. Hormis un combat et le Harakiri du début, dans lequel Miike se fait quand même plaisir avec son sadisme habituel, le film s’attache au drame vécu par motome et sa famille. Cette version de Miike est donc quasiment une version couleur de celle de Kobayashi, avec un interprète aux faux airs de Nakadai!

Le film, visible en 2D, offre une qualité d’image et de son irréprochables! La 3 D est complètement anecdotique, excepté pour la scène finale sous les flocons de neige, admirable!

LES BONUS: 1/10

La bande-annonce et c’est tout! Dommage!

VERDICT: 8/10

Un très beau film qui ravira surtout ceux qui ne connaissent pas l’original!

Disponible en DVD (19,99 euros) et Blu-ray 3D compatible 2D chez Bodega Films dès le 5 novembre.

 


CRITIQUE BLU-RAY: HARA KIRI

LE FILM:

Au XVIIe siècle, le Japon n’est plus en guerre et le pays est dirigé avec fermeté. Hanshirô Tsugumo, un rônin (samouraï errant) sans travail parmi tant d’autres, décide de frapper à la porte du puissant clan des Ii. Reçu par Kageyu Saitô, l’intendant du clan, il lui demande la permission d’accomplir le suicide par harakiri dans la résidence. Tentant de l’en dissuader, Saitô commence alors à lui raconter l’histoire de Motome Chijiwa, un ancien rônin qui souhaitait accomplir, lui aussi, le même rituel…

Déjà édité par Carlotta en 2006 en DVD, le film de Masaki Kobayashi débarque cette fois en HD! Cinéaste génial bien que peu connu, Kobayashi est tout de même à l’origine de chefs d’oeuvre tels que « Rébellion », « la Condition de l’Homme », « la Rivière Noire » ou encore « Kwaidan ». Avec « Hara Kiri », Kobayashi émet une charge violente, au travers de la féodalité, de la société japonaise et du culte des traditions. Avec une véritable audace formelle, Kobaysahi conte grâce à deux récits parallèles une histoire de vengeance. Ponctué de deux scènes très violentes (une au début et l’autre à la fin du film), le film déroule son récit très lentement nous permettant de mieux cerner le fonctionnement de cette société féodale aux valeurs très loin des notres. L’acteur principal, peut-être le plus grand acteur japonais, Tatsuya Nakadai, nous hypnotise littéralement avec son regard si particulier plein d’une violence prête à exploser.

La photo absolument splendide du film est magnifiquement mise en valeur par la très belle copie HD proposée par ce Blu-ray!

LES BONUS:

Pas de nouveauté par rapport à l’édition DVD de 2006 ! On trouve un court module historique très instructif sur la période dépeinte dans le film et une interview passionnante sur Kobaysahi de Christophe Gans (30 mins), réalisateur et créateur de la collection HK qui compare Kobayashi à Kubrick!

VERDICT:

Un achat indispensable malgré les bonus similaires à l’édition précédente!

Disponible en DVD (14,99 euros) et Bluray (19,99 euros) chez Carlotta Films dès le 9 mai!