Critique: Tully

4397667.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Réalisation Jason Reitman
Scénario Diablo Cody
Acteurs principaux
Sociétés de production Bron Studios
Right of Way Films
Denver and Delilah Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie dramatique
Durée 96 minutes
Sortie 27 Juin 2018

Marlo, la petite quarantaine, vient d’avoir son troisième enfant. Entre son corps malmené par les grossesses qu’elle ne reconnaît plus, les nuits sans sommeil, les repas à préparer, les lessives incessantes et ses deux aînés qui ne lui laissent aucun répit, elle est au bout du rouleau.
Un soir, son frère lui propose de lui offrir, comme cadeau de naissance, une nounou de nuit. D’abord réticente, elle finit par accepter. Du jour au lendemain, sa vie va changer avec l’arrivée de Tully…

Six ans après « Young Adult », le trio Jason Reitman à la réalisation/ Diablo Cody au scénario/ Charlize Theron devant la caméra est reconstitué. Marlo attend son troisième enfant alors que s’occuper de son fils, apparemment autiste, est déjà un combat. Dépression post-partum, épuisement et découragement la guettent alors que son mari, fort gentil au demeurant, passe ses soirées à jouer en réseau. La venue d’une nounou de nuit pourrait peut-être lui sauver la mise…

Cette chronique sur la grossesse et le couple bénéficie du regard aiguisé de Diablo Cody et de la magnifique interprétation de Charlize Theron mais aussi de sa complicité avec Mackenzie Davis. Le twist final enfonce le clou sur la difficulté d’être mère et Reitman offre ici son meilleur film depuis Juno.

4.5

Publicités

Critique Bluray: Plonger

61lEi2qm7KL._SL1000_.jpg

Réalisation Mélanie Laurent
Scénario Julien Lambroschini
Mélanie Laurent
Acteurs principaux
Sociétés de production Move Movie
Cinéfrance
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre drame
Durée 102 minutes
Sortie 29 novembre 2017

LE FILM:

3.5

C’est l’histoire d’un amour total entre César et Paz. Paz, photographe espagnole, nourrit une soif de rencontres, d’expériences et de voyages, alors que César, ex-grand reporter de guerre, souhaite à l’inverse s’extraire du tumulte du monde. Paz est enceinte, cette perspective l’angoisse, l’étouffe. Elle semble s’éloigner chaque jour un peu plus de César, comme obsédée par quelque chose qui lui échappe. Jusqu’au jour où elle disparait, laissant son enfant et César sans véritable explication.

Après « les Adoptés » et « Respire », « Plonger » est le troisième long métrage de fiction de l’actrice Mélanie Laurent derrière la caméra. Adaptation d’un roman de Christophe Ono Dit Bio, « Plonger » s’intéresse à un couple dont les trajectoires s’éloignent inexorablement. César, ancien reporter de guerre, a soif de calme et de stabilité alors que Paz semble vouloir fuir à tout prix ce havre de paix. Ce qu’elle veut c’est voyager et expérimenter, à travers sa passion, la photo. La nouvelle d’une grossesse mettra en lumière le total décalage entre les amants. Ce nouveau film de Mélanie Laurent, aux accents parfois mallickiens, brille par sa mise en scène extrêmement ambitieuse et nous offre un Gilles Lellouch bouleversant. Une belle confirmation.

TECHNIQUE:

4.5

De toute beauté!

BONUS:

Aucun bonus, dommage…

VERDICT:

3.5

Une plongée envoûtante dans un couple en crise à voir dans une édition plus que limitée!

Disponible en DVD (19.99 euros) et bluray (19.99 euros) chez France Télévisions Distribution dès le 4 avril

Critique Dvd: Olmo et la Mouette

71bw2ungygl-_sl1500_

LE FILM:

4

Alors qu’ils répètent La Mouette de Tchekhov, Olivia et Serge découvrent qu’ils attendent un enfant. Olivia réalise alors que la frontière étroite entre sa propre vie et le rôle qu’elle doit jouer s’en trouve bouleversée.

Drôle de film et drôle de projet que ce « Olmo et la Mouette ». Quand deux réalisatrices (l’une de fiction et l’autre de documentaires) se rencontrent, elles « accouchent » d’un film à cheval entre les deux genres. Un couple de comédiens préparant « la Mouette » de Tchekhov apprend qu’ils attendent un enfant. Les projets théâtraux d’Olivia vont devoir passer au second plan. Les réalisatrices suivent alors le quotidien du couple à la façon d’un reportage et livrent un témoignage sur la grossesse et ses questionnements d’une justesse rare. Ce film est une surprise rafraîchissante!

TECHNIQUE:

4

Sans souci!

BONUS:

4

On trouve ici des filmos, une galerie photos, un court-métrage et une section d’interviews de l’équipe!

VERDICT:

4

Un docu-fiction rafraîchissant!

Disponible en DVD (19.99 euros) chez EPICENTRE FILMS dès le 7 février

 

Critique Dvd: Keeper

81NNaamxHyL._SL1500_.jpg

Réalisation Guillaume Senez
Scénario Guillaume Senez
David Lambert
Acteurs principaux
Sociétés de production Iota Production
Louise Productions
Savage Film
Offshore
Pays d’origine Drapeau de la Belgique Belgique
Drapeau de la Suisse Suisse
Drapeau de la France France
Durée 96 minutes
Sortie 23 mars 2016

LE FILM:

4.5

Maxime et Mélanie s’aiment. Ensemble, ils explorent leur sexualité avec amour et maladresse. Un jour, Mélanie découvre qu’elle est enceinte. Maxime accepte mal la nouvelle, mais peu à peu se conforte dans l’idée de devenir père. C’est maintenant décidé : du haut de leurs quinze ans, Maxime et Mélanie vont devenir parents…

Premier film de Guillaume Senez, « Keeper » a tout du film « casse-gueule » avec un sujet très périlleux, une grossesse dans un couple d’ados. Pourtant, cette chronique est traitée avec un réalisme tout dardennien et réussit à éviter brillamment tous les clichés de l’adolescence. Le couple Kacey Mottet Klein/Galatéa Bellugi est bluffant de justesse en couple d’adolescents dont les rêves fous (Maxime essaie de devenir footballeur pro pour offrir une vie de luxe à sa chérie et son futur fils) vont se fracasser à la dure réalité. On est transporté d’un bout à l’autre par la vie de ce jeune couple jusqu’à un final parmi les plus bouleversants de cette année cinématographique. Un cinéaste est né!

TECHNIQUE:

4.5

Nickel!

BONUS:

3

On trouve ici deux courts-métrages du réalisateur dont le premier est un « brouillon » du long et quelques scènes coupées.

VERDICT:

4.5

L’une des magnifiques surprises de l’année!

Disponible en DVD (19.99 euros) chez Blaqout

CRITIQUE BLU-RAY: CE QUI VOUS ATTEND SI VOUS ATTENDEZ UN ENFANT

LE FILM: 2/10

Heureux à l’idée de fonder une famille, Jules, séduisante icône du fitness à la télé, et Evan, star d’une émission, réalisent que leur vie sous les projecteurs
ne résistera pas aux exigences qui accompagnent une grossesse. Wendy, auteur à succès, se retrouve pour la première fois dans la peau des futures mamans
auxquelles elle prodigue ses conseils. Son mari, Gary, essaie de ne pas se faire humilier par son père, doté d’un esprit de compétition affûté, dont la très
jeune femme trophée, Skyler, attend des jumeaux. Holly, photographe, se prépare à parcourir le monde pour adopter un enfant, mais son mari Alex ne se sent pas prêt et tente de contenir sa panique avec l’aide d’un groupe de jeunes pères solidaires. Rosie et Marco, deux chefs cuisiniers rivaux de « food trucks », ont une aventure et se retrouvent face à un dilemme : que faire quand votre premier enfant s’annonce avant votre premier rendez-vous ?…

Comédie chorale sur le modèle de films comme « Valentine’s day », « Ce qui vous attend si vous attendez un enfant », adaptation d’un best-seller outre-Atlantique, fait preuve de la même médiocrité! Même si l’on ne s’attend pas, avec un tel sujet et un casting comme celui-ci, Jennifer Lopez, Cameron Diaz, Elisabeth Banks, Dennis Quaid ou Chris Rock, à se faire une entorse des neurones, on est tout de même en droit d’exiger le minimum syndical dans ce genre de films, à savoir passer un moment agréable et éventuellement actionner ses zygomatiques 3-4 fois dans le film! Lire la suite

CRITIQUE: UN HEUREUX EVENEMENT (2011)

Quand Barbara, jeune étudiante en Philo et Nicolas, vendeur dans un video-club et éternel adolescent, se rencontrent, c’est très vite l’Amour fou. Au bout de quelques mois, dans l’insouciance, ils décident de faire un enfant. La vie du jeune couple, de la grossesse aux premiers pas de la petite Léa, va s’en trouver bouleversée. Personne n’avait préparé les jeunes adultes à un tel cataclysme.

Tiré d’un roman éponyme d’Eliette Abécassis, c’est le troisième long métrage de Rémi Bezançon à qui l’on doit « ma vie en l’air » et le très surcoté « le premier jour du reste de ta vie ».  Très clairement calibré pour faire un carton (je prends les paris!), en particulier chez les trentenaires dont j’ai l’honneur de faire partie, le film est pourtant loin d’être réussi. Il comporte exactement les mêmes défauts que le film précédent de Bezançon à savoir un style ouvertement calqué sur les romcoms « étatsuniennes », ce qui comprend entre autres une utilisation abusive de la musique (encore une fois de Sinclair qui ferait mieux de retourner dans son jury sur M6). Pourquoi toujours souligner les scènes « d’émotion » avec du violon et parsemer le film de scènes ponctuées de rock à la façon des clips? Au niveau narratif ensuite, je suis très gêné par l’usage excessif de la voix off; autant le « je » ne nuit pas du tout à la lecture de cet excellent livre autant cet outil est à prendre avec des pincettes au Cinéma, ce que n’a pas fait Rémi Bezançon.

Maintenant, la parole est à la défense! Certes, même si aucun lieu commun ne nous est épargné (les ébats dérangés par les cris du bébé, les couches sales qui sentent mauvais et le vomi sur le col des chemises, j’en passe et des meilleures!), certaines scènes m’on fait sourire me remémorant certains bons moments de ma vie de jeune père. La scène de la rencontre du couple est aussi une superbe idée dont je vous laisse la surprise. Le couple Louise Bourgoin/Pio Marmaï est excellent, démontrant une complicité qui fait plaisir à voir et prouvant que l’ancienne miss météo est une vraie actrice (en course pour un César?) ! C’est SON film! Josiane Balasko trouve ici son meilleur rôle depuis des lustres, incarnant à merveille la mère soixante-huitarde de Louise Bourgoin.

« Un heureux évènement » est donc un film qui amusera sûrement ceux qui ont eu des enfants et qui en dégoûtera les autres!