Critique: Guy

2326609.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Réalisation Alex Lutz
Scénario Alex Lutz
Thibault Segouin
Anaïs Deban
Acteurs principaux

Alex Lutz
Tom Dingler

Sociétés de production Iliade & Films
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre comédie dramatique
Durée 101 minutes
Sortie 29 août 2018

Gauthier, un jeune journaliste, apprend par sa mère qu’il serait le fils illégitime de Guy Jamet, un artiste de variété française ayant eu son heure de gloire entre les années 60 et 90. Celui-ci est justement en train de sortir un album de reprises et de faire une tournée. Gauthier décide de le suivre, caméra au poing, dans sa vie quotidienne et ses concerts de province, pour en faire un portrait documentaire.

Après « le Talent de mes amis », on attendait pas forcément beaucoup du second film d’Alex Lutz réalisateur. Dans « Guy » il interprète Guy Jamet, star de la chanson dans les années 70-80 qui remonte sur scène à l’occasion de la sortie de son Best Of. Un jeune journaliste ayant appris récemment qu’il était son fils caché entreprend de réalise un documentaire sur son chanteur de père. C’est donc en alternant interviews de Jamet, coulisses de la tournée et images d’époque que Lutz brosse le portrait d’un chanteur sur le retour avec évidemment beaucoup d’humour mais aussi une réelle mélancolie. Alex Lutz offre une performance d’acteur éblouissante soutenue par un travail de maquillage d’un réalisme rare. Le travail sur la musique est également à souligner; on souhaiterait presque assister à un concert de Guy Jamet! La bonne surprise de la rentrée!

4.5

Publicités

Critique Bluray: Moka

1507-1

Réalisation Frédéric Mermoud
Scénario Frédéric Mermoud
Tatiana de Rosnay
Antonin Martin-Hilbert
Acteurs principaux
Sociétés de production Diligence Films
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau de la Suisse Suisse
Genre Drame
Durée 89 minutes
Sortie 17 août 2016

LE FILM:

3.5

Munie de quelques affaires, d’un peu d’argent et d’une arme, Diane Kramer part à Evian. Elle n’a qu’une obsession : retrouver le conducteur de la Mercedes couleur moka qui a renversé son fils et bouleversé sa vie. Mais le chemin de la vérité est plus sinueux qu’il n’y paraît. Diane devra se confronter à une autre femme, attachante et mystérieuse…

Huit ans après « Complices », son premier film, Frédéric Mermoud retrouve son actrice Emmanuelle Devos pour une adaptation d’un roman de Tatiana de Rosnay. La comédienne incarne la mère d’un enfant tué par une voiture couleur moka. Comme justice ne se fait pas, elle décide de parti elle-même à la recherche du conducteur ou de la conductrice responsable de la mort de son enfant. Un drôle de jeu va débuter entre Diane et une esthéticienne blonde incarnée par Nathalie Baye. Une ambiance hitchcockienne et des merveilleuses actrices sont deux bonnes raisons de se laisser convaincre par ce drame psychologique plutôt bien troussé.

TECHNIQUE:

4

Une copie très satisfaisante.

BONUS:

3.5

On trouve ici un court-métrage déjà avec Emmanuelle Devos ainsi qu’une très bonne interview du réalisateur.

VERDICT:

3.5

Un drame psychologique porté par deux magnifiques actrices!

Disponible en DVD (19.99 euros) et bluray édition FNAC (24.99 euros) chez PYRAMIDE VIDEO

Critique: le Fils de Jean

209638.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Réalisation Philippe Lioret
Scénario Natalie Carter
Philippe Lioret
Acteurs principaux
Sociétés de production Fin Août Productions
Item 7
France 3 Cinéma
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau du Canada Canada
Genre Drame
Durée 98 minutes
Sortie 31 août 2016

À trente-trois ans, Mathieu ne sait pas qui est son père. Un matin, un appel téléphonique lui apprend que celui-ci était canadien et qu’il vient de mourir. Découvrant aussi qu’il a deux frères, Mathieu décide d’aller à l’enterrement pour les rencontrer. Mais, à Montréal, personne n’a connaissance de son existence ni ne semble vouloir la connaître…

Cinq ans après le décevant « Toutes nos envies« , Philippe Lioret est de retour avec « le Fils de Jean », inspiré du livre de jean-Paul Dubois, « Si ce livre pouvait me rapprocher de toi ». Il s’agit ici du voyage initiatique d’un homme, au Canada, à l’occasion du décès de son père qu’il n’a pas connu, qui va partir à la rencontre de deux frères qu’il n’a jamais vus. Le personnage de Mathieu, père lui-même, va partir avec l’objectif de boucler la boucle et d’éclaircir sa propre histoire et sa propre filiation. Le film de Lioret se savoure à la fois comme une énigme, avec ce père dont on recherche le corps dans un lac et toutes ces questions laissées sans réponse mais le film se montre à la fois tendre et émouvant, parfois solaire, et ceci sans jamais tomber dans le pathos ou la mièvrerie. Pour servir ce récit, Lioret s’appuie sur deux acteurs somptueux, Pierre Deladonchamps, que l’on avait découvert dans « l’inconnu  du lac » (César du meilleur espoir) et le Québecois Gabriel Arcand. L’un des très beaux films français de l’année!

4.5

 

Jeu Concours: 5×2 places pour « l’Attente » à gagner (jeu terminé)

L'ATTENTE_120 211015.jpg

A l’occasion de la sortie de « l’Attente » le 16 décembre, CINEDINGUE et BELLISSIMA FILMS sont heureux de vous offrir 5×2 places. Pour gagner, il suffit de répondre correctement aux questions avant le 16 décembre; un tirage au sort désignera les gagnants parmi les bonnes réponses.

synopsis: Dans les grands salons d’une ancienne villa marquée par le temps, Anna, touchée par un deuil soudain, passe ses journées dans la solitude. La campagne sicilienne, sauvage et d’une grande beauté, entoure la maison et l’isole tandis que le brouillard se lève lentement sur les flancs de l’Etna. Seuls les pas de Pietro, l’homme à tout faire, rompent le silence. A l’improviste arrive Jeanne, la petite amie de Giuseppe, le fils d’Anna, qu’il a invitée à venir passer quelques jours en Sicile. Anna ignorait l’existence de Jeanne et Giuseppe est absent. Il va revenir bientôt, très bientôt….. c’est ce que dit Anna à Jeanne. Les jours passent, les deux femmes apprennent lentement à se connaître et attendent ensemble le jour de Pâques, où Giuseppe rentrera pour la procession.

Critique: Lolo

388359.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Titre original Lolo
Réalisation Julie Delpy
Scénario Julie Delpy
Eugénie Grandval
Acteurs principaux
Sociétés de production The Film
France 2 Cinéma
Mars Films
Wild Bunch
Tempête sous un crâne
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie
Durée h 39
Sortie 28 octobre 2015

*

LE FILM:

1

 

En thalasso à Biarritz avec sa meilleure amie, Violette, quadra parisienne travaillant dans la mode, rencontre Jean-René, un modeste informaticien fraîchement divorcé. Après des années de solitude, elle se laisse séduire. Il la rejoint à Paris, tentant de s’adapter au microcosme parisien dans lequel elle évolue. Mais c’est sans compter sur la présence de Lolo, le fils chéri de Violette, prêt à tout pour détruire le couple naissant et conserver sa place de favori.

Si Dany Boon est un peu le symbole d’une certaine comédie à la Française, populaire et pas toujours gage de qualité, grande était la surprise de voir Julie Delpy, chantre d’une comédie plus US, faire appel à ses services. Dans Lolo, elle joue sur l’opposition entre Jean-René, plouc de la Côte Basque et elle et son fils, rejetons d’un microcosme bobo parisien. Après un début placé sous le signe de la vulgarité, où les histoires de « chattes » sont à l’honneur, le film dévoile sa mécanique et Lolo va tout faire durant 1h45 pour faire capoter le couple de sa mère et JR. Si Dany Boon offre une prestation des plus correctes et Vincent Lacoste excelle, quelque part entre Tanguy et Norman Bates, « Lolo » ne réserve malheureusement que peu de surprises et le récit s’enlise et s’étire inexorablement alors que les rires s’espacent pour disparaître, au milieu d’un scénario quelconque et d’une mise en scène anorexique. Triste…

Critique Dvd: Le Dernier Coup de Marteau

812mxU-q2VL._SL1500_

  • Date de sortie salles:
    11 mars 2015
  • Réalisé par :
    Alix Delaporte
  • Avec :
    Romain Paul, Clotilde Hesme, Grégory Gadebois…
  • Durée :
    1h23min
  • Pays de production :
    France
  • Année de production :  2014
  • Distributeur :
    Pyramide Films

LE FILM:

4.5

Quand Victor, 13 ans, pousse la porte de l’opéra de Montpellier, il ne connaît rien à la musique. Il ne connaît pas non plus son père venu diriger la 6ème symphonie de Mahler. Il l’observe de loin, découvre l’univers des répétitions… Le jour où Nadia, sa mère, lui annonce qu’ils doivent quitter leur maison sur la plage, Victor s’inquiète. Pour sa mère, dont il sent qu’elle lui cache quelque chose, mais aussi pour sa relation naissante avec Luna, la voisine espagnole. Victor décide alors de se montrer pour la première fois à son père…

Trois ans après « Angèle et Tony », Alix Delaporte réunit à nouveau Clotilde Hesme et Grégory Gadebois pour une histoire simple et délicate, celle de Victor, adolescent dont la mère est gravement malade, qui tente de créer des liens avec un père qu’il ne connaît pas. La réalisatrice délaisse toute intrigue secondaire (on ne connaît jamais vraiment les motivations des personnages) pour se concentrer sur le présent et les relations entre les trois personnages principaux. Mais surtout, et c’est la grande réussite du film, Alix Delaporte parvient à faire surgir l’émotion sans jamais céder au pathos. Le trio d’acteurs est également exceptionnel, notamment le jeune Romain Paul,  prix ô combien mérité du meilleur espoir au Festival de Venise. Sans doute l’un des plus beaux films français de l’année!

TECHNIQUE:

4

Impeccable!

BONUS:

3

On y trouve une dizaine de minutes d’essais des comédiens réparties en plusieurs sections.

VERDICT:

4.5

L’un des plus beaux films français de l’année!

Disponible en DVD (19.99 euros) chez Pyramide Vidéo


Critique Dvd: Tel Père, Tel Fils

716tM7w2GLL._SL1280_

  • Réalisé par :
    Hirokazu Kore-Eda
  • Avec :
    Masaharu Fukuyama, Machiko Ono, Yoko MAKI…
  • Durée :
    2h
  • Pays de production :
     Japon
  • Année de production :  2013
  • Titre original : Soshite chichi ni naru
  • Distributeur :
    Le Pacte

LE FILM: 9.5/10

La critique est ici

TECHNIQUE: 6.5/10

Un résultat convenable sans plus en raison de défauts de compression visibles notamment sur les visages des protagonistes! Dommage, un bluray aurait été le bienvenu!

BONUS: 0/10

Rien du tout, quelle tristesse…

VERDICT: 9.5/10

Une édition plus que minimaliste pour un très grand film! Indispensable de toutes façons mais…

Disponible en DVD (19.99 euros) chez Wild Side Vidéo