Critique: Phantom Thread

3149649.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Réalisation Paul Thomas Anderson
Scénario Paul Thomas Anderson
Acteurs principaux
Sociétés de production Annapurna Pictures
Ghoulardi Film Company
Pays d’origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre drame
Durée 130 minutes
Sortie 14 février 2018

Dans le Londres des années 50, juste après la guerre, le couturier de renom Reynolds Woodcock et sa soeur Cyril règnent sur le monde de la mode anglaise. Ils habillent aussi bien les familles royales que les stars de cinéma, les riches héritières ou le gratin de la haute société avec le style inimitable de la maison Woodcock. Les femmes vont et viennent dans la vie de ce célibataire aussi célèbre qu’endurci, lui servant à la fois de muses et de compagnes jusqu’au jour où la jeune et très déterminée Alma ne les supplante toutes pour y prendre une place centrale. Mais cet amour va bouleverser une routine jusque-là ordonnée et organisée au millimètre près.

Cinéaste peu prolifique, Paul Thomas Anderson réalise avec Phantom Thread seulement son huitième film en 21 ans. Il offre à son interprète de There Will Be Blood un départ à la retraite en fanfare! Daniel Day Lewis incarne un couturier anglais maniaque jusqu’à l’obsession qui rencontre une serveuse et décide d’en faire sa maîtresse mais aussi son modèle. Sous des allures de film sur la bourgeoisie anglaise, le classicisme de l’ensemble est en fait un écrin pour une histoire d’amour totalement folle. Woodcock vit et travaille avec sa soeur et ne supporte pas que sa nouvelle compagne s’immisce dans son travail et son quotidien. Celle-ci cherche à tout prix à trouver une place dans son couple et ne serait-ce qu’attirer l’attention de son époux. Leur relation ne trouvera son équilibre que dans une lutte de pouvoir aux accents sado-masochistes. La mise en scène de PTA évoque aussi bien le romanesque viscontien que le cinéma de Kubrick avec un travail sur le cadre fascinant. La bande originale de Johnny Greenwood (Radiohead) est l’une des plus belles BO depuis des années. Quant à l’interprétation, les prestations de Daniel Day Lewis et  de Vicky Krieps sont absolument magiques. Phantom Thread est un vrai bijou d’intelligence, souvent drôle et fascinant de bout en bout. Quelques scènes entreront dans l’Histoire comme une scène de préparation d’omelette hitchcockienne ou une balade en voiture qui rappelle Orange Mécanique. Ce film est un chef d’oeuvre absolu, ne le manquez pas!

5

Critique Bluray: My Left Foot

81OvMlkoLjL._SL1500_

  • Drame
  • Date de sortie :
    04 avril 1990
  • Réalisé par :
    Jim Sheridan
  • Avec :
    Daniel Day-LewisBrenda FrickerRay MAC ANALLY
  • Durée :
    1h40min
  • Pays de production :
    irlandais
  • Année de production :  1988
  • Titre original : MY LEFT FOOT
  • Distributeur :
    ARIANE DISTRIBUTION

LE FILM:

4

 

Né dans une famille pauvre irlandaise de Dublin, Christy Brown est atteint de paralysie spasmodique. Alors qu’il se rend à un concert de charité, il fait la connaissance d’une jeune infirmière, qui commence à lire son autobiographie et découvre le combat qu’est sa vie. Avec son unique pied gauche, Christy Brown a appris à peindre, à écrire et essentiellement à communiquer.

Premier film de l’Irlandais Jim Sheridan et première collaboration gagnante avec Daniel Day Lewis pour ce biopic sur Christy Brown, peintre et auteur irlandais en dépit d’un lourd handicap physique. Evitant avec bonheur tout pathos malgré un sujet très lourd, le film de Sheridan délivre un message très positif sur le dépassement de soi quand tout s’acharne, le héros vivant dans une famille de miséreux et étant atteint depuis la naissance par une paralysie spasmodique. On ne peut bien évidemment évoquer ce film sans parler de la prestation hallucinante de Daniel Day Lewis qui rafla d’ailleurs un Oscar tout comme Brenda Fricker, l’interprète de sa mère. Une réussite, début d’une collaboration fructueuse entre Sheridan et Day-Lewis.

TECHNIQUE:

4

 

Copie exempte de tout défaut avec une définition au cordeau!

BONUS:

3

 

On trouve ici un court making of, un très court sujet sur le vrai Christy Brown ainsi qu’une intéressante présentation de Xavier Leherpeur.

VERDICT:

4

 

Un biopic réussi avec un Day Lewis magistral!

Disponible en DVD (16.99 euros) et combo bluray/dvd (19.99 euros) chez Elephant Films