CRITIQUE DVD: ICI-BAS

LE FILM:

Fin 1943 sous l’occupation, Soeur Luce, une religieuse à la dévotion et au dévouement exemplaires, est infirmière à l’hôpital de Périgueux. La rencontre d’un aumônier, Martial, passé dans les rangs du maquis et à la foi profondément ébranlée, bouleverse son existence. De l’amour du Christ à celui d’un homme, Soeur Luce vit une passion pour laquelle elle finit par quitter le couvent et ses soeurs. Mais elle se heurte vite au mur de la réalité et des passions. Trahie, Soeur Luce se sent abandonnée des hommes et de Dieu…

Mis en scène par Jean-Pierre Denis (les Blessures Assassines) avec sobriété et grâce, « Ici-bas » est un film bouleversant sur la foi et les sacrifices qu’elle impose. Céline Salette, dans le rôle de soeur Luce, confirme qu’elle est de la race des grandes et trouve là un rôle qui devrait lui offrir de belles perspectives, son regard bleu perçant véhiculant toutes les émotions de son personnage. Un film fort qui ouvre à la réflexion!

Rien à dire sur le DVD lui-même sur le plan technique.

LES BONUS:

Outre des bandes-annonces, on trouve un making-of qui nous montre le tournage de plusieurs scènes du film sans commentaire. Intéressant.

A noter la présence de sous-titres FR pour sourds et malentendants +  audiodescription du film.

VERDICT:

Un DVD tout à fait recommandable pour un film passionnant!

Disponible en DVD dès le 6 juin chez Pyramide Video.

– Découvrez aussi plein d’autres films sur Cinetrafic dans la  catégorie Film français  ainsi que la catégorie Film  d’amour.

CRITIQUE DVD: L’APOLLONIDE, SOUVENIRS DE LA MAISON CLOSE

LE FILM:

A l’aube du XXème siècle, le quotidien d’une maison close et de ses pensionnaires. Sur le même thème que la série « Maison close » de Canal Plus, Bertrand Bonello signe une oeuvre d’une qualité rare. Entouré d’un casting de jeunes actrices toutes épatantes dont Céline Salette (très en vue en ce moment!), Adèle Haenel qu’on avait découverte dans « Naissance des pieuvres » et l’envoutante Hafsia Herzi avec l’excellente Noemie Lvovsky en mère maquerelle, Bonello dresse un portrait de la prostitution du début du siècle d’un réalime cru. D’une grande liberté dans sa narration, « l’Apollonide » est une succession de plans aux allures de toiles de maîtres dans lesquels les personnages masculins ne sont que de passage, uniquement définis par leurs fantasmes. Quant aux filles, Bonello nous montre leur quotidien avec la peur des maladies, ces toilettes à l’eau de Cologne en guise de spermicide et ces humiliantes visites médicales; sans oublier ces dettes à la patrone qui en font de vraies prisonnières. L’une des filles a une formule qui résume bien leur situation, mélange de dégoût et de fatalité : » Si jamais je sors de là, je ne ferai plus jamais l’Amour ».

Visuellement éblouissant et empreint d’une immense tristesse, l’Apollonide est un grand film à découvrir pour ceux qui, comme moi, l’auraient raté en salles.

La qualité technique du DVD rend hommage au magnifique travail de Bonello.

LES BONUS:

La qualité plutôt que la quantité, c’est le choix fait pour ce DVD avec un making of (25 mins) passionnant qui fait honneur au travail du metteur en scène et les essais des principales comédiennes suivis de la scène tournée pour le film. Excellent!

VERDICT:

Un DVD indispensable pour ceux qui aiment le grand Cinéma et les actrices!

DVD disponible dès le 8 mars chez France Television Distribution au prix de 19,99 euros.