Critique Dvd: Une Histoire Simple

Une-histoire-simple-Edition-limitee-Combo-Blu-ray-DVD.jpg

Réalisation Claude Sautet
Scénario Jean-Loup Dabadie
Claude Sautet
Acteurs principaux
Sociétés de production Sara Films

Renn Productions

FR3

S.F.P

Rialto Film

Pays d’origine Drapeau de la France France

Allemagne de l'Ouest Allemagne de l’Ouest

Genre Comédie dramatique
Durée 110 minutes
Sortie 24 Novembre 1978

LE FILM:

4.5

Serge et Marie forment un couple ordinaire. Déjà mère d’un adolescent, Marie décide d’avorter de l’enfant qu’elle attend de Serge et de quitter ce dernier. Elle finit par se rapprocher de George, son ex-mari alors que parallèlement à ces soucis, les amis de Marie ont également des ennuis similaires.

Après avoir souvent brossé des portraits masculins, Claude Sautet fait ici de Romy Schneider son personnage principal et pas n’importe quel personnage féminin. Marie quitte son amant et décide de ne pas garder l’enfant qu’elle porte car elle n’aime plus Serge. Postulat de départ ô combien moderne et féministe pour l’époque. Face à cette femme forte et indépendante, les personnages masculins sont faibles. Romy Schneider est absolument magnifique et le discours avant-gardiste du film fait qu’il n’a pas pris une ride. Si l’on parle peu d’Une Histoire Simple dans la filmographie de Sautet, il mérite largement d’être (re)découvert!

une-histoire-simple.jpg

TECHNIQUE:

4.5

Une copie impeccable! Seul le DVD a pu être visionné mais le résultat est encourageant!

BONUS:

2.5

On trouve ici une interview de membres de l’équipe qui revient sur la modernité du film.

VERDICT:

4.5

Une réedition salutaire d’un très beau film de Sautet!

Disponible en combo Bluray/DVD (19.99 euros) chez Pathé dès le 13 juin

 

Publicités

Critique Bluray: les Portes de la Nuit

71nbC57evBL._SL1410_.jpg

Réalisation Marcel Carné
Scénario Jacques Prévert d’après l’argument de son ballet Le Rendez-vous
Acteurs principaux
Sociétés de production Pathé Consortium Cinéma
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Drame poétique
Durée 120 min
Sortie 3 décembre 1946

LE FILM:

4

Paris, février 1945. Malou, une jeune femme déçue par son mari profiteur de la guerre, rencontre une nuit le jeune Diego, militant de la Résistance. Mais le destin, personnifié par un clochard mystérieux, va mettre sur le chemin de Malou et Diego des enjeux cruels dont peu sortiront indemnes.

Tourné juste après « les Enfants du Paradis » sur un scénario de Jacques Prévert, « les Portes de la nuit » se déroule juste après la Seconde Guerre Mondiale dans une France encore traumatisée par ces années de terreur, de courage et de lâcheté. Cette tragédie offre un beau témoignage de cette époque qui voyait une France divisée entre héros et collabos empreint de quelques notes fantastico-poétiques propres à prévert. Si le couple vedette Montand/Nattier est un peu décevant, on retrouve quelques seconds rôles truculents comme Pierre Brasseur ou Serge Reggiani. Un film mineur de Carné mais qui mérite d’être (re)découvert!

TECHNIQUE:

4.5

Une copie restaurée de toute beauté avec une définition impeccable!

BONUS:

3.5

On trouve ici une courte présentation de Jean-Pierre Jeunet et un documentaire qui donne la parole à Philippe Morrisson et N.T.Binh.

VERDICT:

4

Un film mineur de Carné dans une très belle édition!

Disponible en combo Bluray/DVD (19.99 euros) chez Pathé dès le 29 mars

Critique Bluray: Pleins feux sur l’assassin

61AAGVW3AYL._SL1000_.jpg

LE FILM:

4

Un vieux comte original décide de quitter le monde des vivants et se cache pour mourir. Ses héritiers apprennent qu’il leur faudra attendre cinq ans un héritage dont ils avaient bien besoin. Ils imaginent, pour payer les frais d’entretien du domaine dont ils ont la charge, d’organiser un spectacle son et lumière. Pendant les répétitions, commence une série de morts mystérieuses.

Quelques mois après son chef d’oeuvre de l’angoisse, « les Yeux sans visage« , George Franju adapte à nouveau Boileau-Narcejac avec « Pleins feux sur l’assassin ». Comme Franju le disait lui-même, son film est un film d’atmosphère. Après cette étrange disparition du Comte, on retrouve tous ses héritiers dans son château et les morts accidentelles se succèdent. C’est un peu comme si le fantastique poétique de Cocteau rencontrait les intrigues à la Agatha Christie. Trintignant est ici parfait et la musique de Maurice Jarre absolument splendide! Une belle découverte!

TECHNIQUE:

5

Une copie absolument splendide avec une définition magique et un son des plus limpides! Bravo!

BONUS:

1

On se contentera ici d’une courte interview d’époque de Georges franju.

VERDICT:

4

Un suspense poético-fantastique à (re) découvrir!

Disponible en bluray (12.99 euros) chez Gaumont

 

Critique Bluray: l’Agression

61t-4LTqkFL._SL1100_

LE FILM:

3

Un homme se consacre à venger sa femme et sa fille qui ont été violées et assassinées par un groupe de motards sur l’autoroute des vacances.

Si Gérard Pirès s’est fait connaître du grand public avec « Taxi » en 1998, il a toutefois commencé sa carrière de réalisateur en 1968 avec « Erotissimo ». C’est en 1974 qu’il réalise son quatrième film, « l’agression » avec un trio d’acteurs de gros calibre: Jean-Louis Trintignant, Catherine Deneuve et Claude Brasseur. Si le scénario ne vole pas bien haut, frôlant même parfois le ridicule, le film sort en pleine mode des Vigilante Movies façon « Justicier de Minuit » où un individu se venge par le sang, généralement d’un crime qui l’a privé de sa femme et/ou de ses enfants. C’est le cas ici du personnage incarné par Trintignant qui va chercher à éliminer ceux qu’il croit coupables du meurtre et du viol de sa femme et sa fille. A voir pour les performances de Trintignant en justicier, Deneuve en belle-soeur coquine et Brasseur en serveur facho; accessoirement pour rire du rôle ridicule de Charlebois!

TECHNIQUE:

3.5

Une copie correcte avec un grain assez prononcé.

BONUS:

0.5

Seul bonus, une courte interview d’époque de Trintignant sur le plateau.

VERDICT:

3

Un vigilante movie à la Française!  Curieux…

Disponible en Bluray (12.99) chez Gaumont dès le 24 février

CRITIQUE BLURAY: NOUS IRONS TOUS AU PARADIS

812-EHjrnLL__SL1500_

LE FILM: 9/10

Quelques temps se sont écoulés depuis Un éléphant ça trompe énormément. Etienne, Simon, Daniel et Bouly ont toujours la quarantaine. Les affaires vont bien, mais leurs problèmes demeurent les femmes, qui n’ont fait que changer de visage.
Etienne, qui poursuit son éducation sentimentale, se retrouve tout à coup pris dans le terrible engrenage de la jalousie : son épouse Marthe cache un secret que les amis d’Etienne vont bientôt découvrir.

Surfant sur le succès du premier volet, Yves Robert réalise donc cette suite un an plus tard qui s’avère encore plus réussie que le précédent. On retrouve avec plaisir nos quatre personnages et le récit beaucoup plus rythmé offre beaucoup plus d’humour mais aussi d’émotion. Quelques pasages resteront dans les mémoires comme cette partie de tennis disputée casques sur les oreilles à cause du bruit des avions ou encore de mémorables disputes entre Guy Bedos et Marthe Villalonga! Formidable!

TECHNIQUE: 10/10

Epatant à nouveau!

BONUS: 10/10

Excellente interview d’une heure avec Jean-Loup Dabadie, une rencontre de trente minutes entre le fils dYves Robert et Jean-François Halin le scénariste d’Oss 117 et un court-métrage d’Yves Robert avec Fernand Raynaud!

VERDICT: 9.5/10

Un incontournable!

Disponible en DVD (16.99 euros) et bluray (19.99 euros) chez Gaumont

 

CRITIQUE BLURAY: UN ELEPHANT CA TROMPE ENORMEMENT

81WjZIsgBOL__SL1500_LE FILM:7.5/10

Etienne, Simon, Daniel et Bouly ont quarante ans et sont inséparables, pour le meilleur et pour le pire. Le meilleur et le pire, ce sont les femmes : la leur, celles des autres, et d’autres encore qui passent, qui s’installent, qui restent ou qui les quittent, et les entraînent dans des aventures rocambolesques, cocasses et cruelles.

Tout le savoir-faire d’Yves Robert se retrouve dans cette comédie populaire au succès gigantesque qui deviendra l’archétype du « film de potes »! Le film doit son succès aux dialogues magnifiques de Jean-Loup Dabadie mais aussi évidemment à son quatuor composé de Jean Rochefort le séducteur, Guy Bedos le fils étouffé par sa mère pied-noir, Victor Lanoux la brute au coeur tendre et Claude Brasseur le sportif de la bande! N’oublions pas Marthe Villalonga qui offre les scènes les plus réjouissantes du film!

TECHNIQUE: 10/10

Epoustouflant comme d’habitude dans cette collection!

BONUS: 10/10

Un documentaire (77 mins) avec des interventions de l’équipe du film et des comédiens, un entretien avec le fils d’Yves Robert (17 mins) et un avec Vladimir Cosma qui revient sur son travail (13 mins). Passionnant!

VERDICT: 8/10

Un classique dans une édition exceptionnelle!

Disponible en DVD (16.99 euros) et bluray (19.99 euros) chez Gaumont

 

CRITIQUE BLU-RAY: BANDE A PART

LE FILM: 5/10

Les mésaventures tragi-comiques de deux jeunes malfrats, Frantz et Arthur, qui avec l’aide d’Odile, jeune fille naïve, tentent un coup minable : dérober une somme d’argent volé au fisc par l’oncle d’Odile…

Juste après « le Mépris », Godard fait appel à la Columbia pour produire son nouveau film pour une bouchée de pain. Ce sera « Bande à Part » avec Claude Brasseur, Sami Frey et Anna Karina dans le rôle de deux petits escrocs et d’une jeune fille naïve qu’ils vont instrumentaliser.

Je dois avouer que je ne suis pas fan de Godard et ce film ne m’aura pas fait changer d’avis. Le discours lénifiant du réalisateur en voix off n’arrange rien à l’affaire! Je reste décidément complètement hermétique au style du réalisateur suisse.

Mise à part ces considérations complètement subjectives, la copie proposée sur ce blu-ray est absolument parfaite!

LES BONUS: 9/10

Outre la bande-annonce, on trouve sur ce blu-ray les interviews d’Anna Karina (en béatitude devant Godard!) (39 mins), de Claude Chabrol quelques semaines avant son décès (26 mins), d’Antoine de Baecque (16 mins), de Denitza Bantcheva (22 mins) et d’Alexandre Astruc (19 mins), les deux dernières étant exclusives au blu-ray!

VERDICT: 9/10

Un très beau blu-ray pour les fans de Godard!

Disponible en DVD (16,99 euros) et blu-ray (19,99 euros) chez Gaumont dès le 10 octobre.