Court-Métrage: « Je Suis Contradictoire »

téléchargement

Si vous êtes fans de courts-métrages, comme moi, vous ne pouvez passer à côté du Nikon Film Festival. Chaque année depuis 9 ans, ce festival met en lumière des talents de demain en les invitant à produit un court sur un thème en particulier. Pour sa 9ème édition, les organisateurs ont choisi JE SUIS LE PARTAGE. J’aime ce festival car la plupart des courts-métrages proposés sont engagés et véhiculent des messages sur notre société.

J’y découvre chaque année des pépites que j’ai plaisir à partager avec vous !

Le palmarès est tombé… de mon côté ce sont d’autres films courts de la sélection qui ont retenu mon attention, et notamment JE SUIS CONTRADICTOIRE proposé par les jeunes frères jumeaux Thomas et Alexis Font.

Le film démarre dans l’appartement d’un jeune couple parisien. La jeune femme s’affaire en cuisine tandis que le jeune homme est devant un écran d’ordinateur. Mais alors que ce dernier se balade sur Facebook, il tombe sur une série de vidéos dénonçant la maltraitance animale dans les usines d’agro-alimentaire (canetons broyés, porcs asphyxiés…)

Choqué par ses images, il partage la vidéo sur son compte et se met à pleurer. Sa copine interloquée le rejoint et lui propose alors d’aller manger dehors pour lui changer les idées…

Sans vous dévoiler la suite, ce court met en exergue les contradictions de l’Homme moderne, notamment des jeunes générations sensibles aux enjeux écologiques et ayant pour ambition de dénoncer les dérives de notre société de consommation, mais sans cesse rattrapées par leurs habitudes de vie. Une génération prise en étau entre la société dans laquelle elle baigne depuis la naissance et ses prises de conscience récentes.

Il s’agit là d’une une réelle problématique de société finement et drôlement mise en scène, par les frères acteurs et réalisateurs qui expliquent se sentir directement concernés.

La réalisation est bonne, c’est un duo prometteur !

Je vous suggère de les découvrir sur leur chaine YouTube et leur compte Instagram.

Je vous invite également à aller faire un tour sur le site du festival pour découvrir et soutenir tous ces réalisateurs qui feront, je l’espère, le cinéma de demain.

Farah Parfait, réalisatrice engagée pour le court-métrage

Retrouvez-là sur Twitter et sur Facebook et sur son site internet https://farahparfait.com

Publicités