Critique: Judy

affiche_157927560088201300

Réalisation Rupert Goold
Scénario Tom Edge
Acteurs principaux
Sociétés de production 20th Century Fox
BBC Films
Calamity Films
Pathé
Roadside Attractions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau de la France France
Genre drame biographique
Durée 118 minutes
Sortie 26 février 2020

Hiver 1968. La légendaire Judy Garland débarque à Londres pour se produire à guichets fermés au Talk of the Town. Cela fait trente ans déjà qu’elle est devenue une star planétaire grâce au Magicien d’Oz. Judy a débuté son travail d’artiste à l’âge de deux ans, cela fait maintenant plus de quatre décennies qu’elle chante pour gagner sa vie. Elle est épuisée. Alors qu’elle se prépare pour le spectacle, qu’elle se bat avec son agent, charme les musiciens et évoque ses souvenirs entre amis ; sa vivacité et sa générosité séduisent son entourage. Hantée par une enfance sacrifiée pour Hollywood, elle aspire à rentrer chez elle et à consacrer du temps à ses enfants. Aura-t-elle seulement la force d’aller de l’avant ?

Second film de l’Anglais Rupert Goold, « Judy » est un biopic sur l’actrice chanteuse Judy Garland, star du « Magicien d’Oz ». Si le biopic est le genre casse-gueule par excellence, ce « Judy » ultra sobre, à l’image de sa mise en scène sans aucune afféterie, s’en tire haut la main notamment grâce à son intéressant parti pris scénaristique. Plutôt que de tomber dans l’inventaire façon wikipédia, Goold a choisi de montrer en miroirs les dernières semaines de la vie de Judy Garland et le début de sa vie d’enfant star à l’époque du Magicien d’Oz. On y voit une enfant privée de sa jeunesse et de sa liberté puis une star sur la fin, obligée d’enchaîner les galas mal payés, entre deux cuites, pour espérer récupérer la garde de ses enfants. Si ce « Judy » est des plus recommandable, c’est surtout grâce à l’interprétation magistrale de Renée Zellweger, Oscar de la meilleure actrice, qui a su s’imprégner pleinement de son personnage jusqu’à sa gestuelle. Un biopic réussi mais surtout un poignant portrait de femme…

4

 

Critique Dvd: Un début prometteur

71a+K3e18EL._SL1250_.jpg

Réalisation Emma Luchini
Scénario Emma Luchini
Vanessa David
Nicolas Rey
Acteurs principaux
Sociétés de production NoLIta
Les Productions maison
D8 Films
Nexus Factory
Gaumont
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie dramatique
Durée 90 minutes
Sortie 30 septembre 2015

LE FILM:

3.5

Martin, désabusé pour avoir trop aimé et trop vécu, retourne chez son père, un horticulteur romantique en fin de course. Il y retrouve Gabriel, son jeune frère de 16 ans, exalté et idéaliste, qu’il va tenter de dégoûter de l’amour, sans relâche. Mais c’est sans compter Mathilde, jeune femme flamboyante et joueuse, qui va bousculer tous leurs repères…

Après un César du meilleur court-métrage l’an dernier, Emma Luchini (fille de) réalise enfin son premier long métrage en adaptant un roman de son compagnon Nicolas Rey (qui co-écrit le scénario!). Il s’agit ici d’une comédie mélancolique où l’on suit le jeune Gabriel à la poursuite de l’amour, personnalisé par Mathilde, jeune femme joueuse rencontrée dans un bar. Aux côtés de Gabriel, son père soigne sa solitude dans l’horticulture et son frère Martin noie sa déprime dans l’alcool. Deux visions de l’amour, celle des adultes, dépressive et pessimiste, et la sienne, dans l’utopie. Si ce premier film n’est pas parfait, en raison d’une petite baisse de rythme dans le dernier tiers, il séduit malgré tout par ses dialogues finement écrits, sa fantaisie et ses personnages attachants. On se réjouit notamment de retrouver Manu Payet excellent dans un rôle de Droopy alcoolique et le film est illuminé par la grâce de Verle Baetens que l’on avait découverte dans « Alabama Monroe ». Très recommandable!

TECHNIQUE:

4

Une copie assez nette, sans défaut majeur.

BONUS:

4.5

Outre un court making of, on trouve des scènes coupées, un clip, le court-métrage primé aux César et l’interview de la réalisatrice et Nicolas Rey après la cérémonie! Très complet!

VERDICT:

3.5

Une comédie prometteuse dans une très belle édition!

Disponible en DVD (12.99 euros) dès le 24 février