Critique Bluray: A star is born

6189bvo+8XL._SL1000_.jpg

Réalisation Bradley Cooper
Scénario Bradley Cooper
Eric Roth
Will Fetters
Acteurs principaux
Sociétés de production Warner Bros.
Live Nation Productions
MGM
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre DrameMusicalRomance
Durée 136 minutes
Sortie 3 octobre 2018

LE FILM:

3

Star de country un peu oubliée, Jackson Maine découvre Ally, une jeune chanteuse très prometteuse. Tandis qu’ils tombent follement amoureux l’un de l’autre, Jack propulse Ally sur le devant de la scène et fait d’elle une artiste adulée par le public. Bientôt éclipsé par le succès de la jeune femme, il vit de plus en plus de mal son propre déclin…

Pour son premier film en tant que réalisateur, Bradley Cooper réinvestit le classique « A star is born » pour la quatrième fois dans l’histoire du Cinéma. Pour interpréter le rôle de la star naissante, il fait confiance à la pop star Lady Gaga et il interprète lui-même le rôle de Jackson Maine, le chanteur reconnu qui lui donnera sa chance et l’épousera. Le film vaut pour ses scènes de concert vraiment bien mises en scène et très immersives ainsi que pour la BO folk des plus emballantes, avec une mention spéciale à « Shallow » qui donne au film sa meilleure scène avec dressage de poils assuré. Bradley Cooper offre une prestation très convaincante en musicien (chose qu’il n’était pas à la base!) avec un travail remarquable sur la voix. La chanteuse s’en sort plus que bien et permettra à ceux qui ne la connaitraient pas encore de découvrir sa voix phénoménale. A part ça, ceux qui ont vu l’une des versions précédentes n’auront guère de surprise tant Cooper a respecté à la lettre l’histoire originale mais les amateurs de mélo sirupeux écraseront à coup sûr leur petite larme!

TECHNIQUE:

4.5

Un pur régal à tous les niveaux et une ambiance de concert totalement dingue!

BONUS:

3.5

Outre les séquences musicales isolées et quelques clips, on trouve également des scènes coupées et un « making of » d’une trentaine de minutes sympathique!

VERDICT:

3

Les amateurs de romantisme échevelé apprécieront!

Disponible en DVD et Bluray (24.99 euros) chez Warner Bros

Critique Dvd: Une Enfance

81yOPTcaZ4L._SL1500_

Réalisation Philippe Claudel
Scénario Philippe Claudel
Acteurs principaux
Sociétés de production Les Films du Losange
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre drame
Durée 100 minutes
Sortie 23 septembre 2015

LE FILM:

3

 

 

Au cours d’un trop long été, Jimmy, un enfant de 13 ans que les circonstances forcent à devenir trop vite adulte, se cogne aux limites de sa petite ville et de sa vie heurtée, entre une mère à la dérive et un beau-père qui la tient sous sa coupe.

Le quatrième film de Philippe Claudel, en partie autobiographique, a le désavantage de sortir après une flopée de films sur l’enfance au sujet très similaire. On pense entre autres au « Géant égoïste », « Jack », « l’enfant d’en haut » ou plus récemment « la Tête haute ». Tous les poncifs sont donc réunis avec le beau-père alcoolique et drogué, au chômage, violent, la mère soumise, au chômage, droguée elle aussi et le gamin, obligé de s’occuper de son petit frère, faire les courses et même ramener la drogue à la maison. Toutefois, on finit tout de même à s’attacher au petit Alexi Mathieu, révélation du film!

TECHNIQUE:

4

 

 

Sans souci!

BONUS:

3.5

 

 

On trouve ici une interview du réalisateur, quelques scènes coupées très intéressantes et des images du tournage avec un commentaire poétique du cinéaste .

VERDICT:

3

 

 

Déjà vu mais attachant.

Disponible en DVD (19.99 euros) chez Les Films du Losange