Critique: Cry Macho

RéalisationClint Eastwood
ScénarioNick Schenk
N. Richard Nash
MusiqueMark Mancina
Acteurs principauxClint Eastwood
Eduardo Minett
Natalia Traven
Dwight Yoakam
Horacio Garcia Rojas
Sociétés de productionMalpaso Productions
Pays d’origine États-Unis
Genrenéo-western
Durée104 minutes
Sortie10 novembre 2021

Mike, star déchue du rodéo, se voit confier une mission a priori impossible : se rendre au Mexique pour y trouver un adolescent turbulent et l’amener jusqu’au Texas. Il lui faudra pour cela affronter la pègre mexicaine, la police et son propre passé.

Quarantième film à la réalisation, deux après l’excellent « Cas Richard Jewell », Clint Eastwood, malgré ses 91 ans, reprend également place devant la caméra pour ce « Cry Macho ». Ce qui frappe dès les premières images, c’est le physique du grand Clint, la peau sur les os, un peu voûté et le visage creusé. Malgré ce corps en bout de course, subsiste l’intelligence et l’humour teinté d’autodérision du bonhomme. Certains diront que ce « Cry Macho » est au pire de trop, au mieux mineur. Certes on est loin des plus grands films du maître mais on est aussi très loin d’un ratage annoncé par certains pisse-froids. Ce périple mexicain entre un vieux cowboy désabusé et un jeune Mexicain en mal d’amour parental au rythme assez lent, parfois contemplatif utilise les codes du western pour mieux les détourner. A défaut de pouvoir user des poings, Eastwood joue sur les sentiments et l’émotion est là, pour sûrement des adieux au Grand écran…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s