Critique: Apples

Christos NIKOU

Grèce, Pologne, Slovénie

2020 / 90’ / première française / Grec
Premier film

Aris, un cinquantenaire solitaire, fait partie des nombreuses victimes d’une mystérieuse pandémie provoquant l’amnésie soudaine des contaminés. Ayant oublié qui il est et d’où il vient, il est choisi pour tester un nouveau traitement censé l’aider à se créer une nouvelle identité. En lui prescrivant des tâches quotidiennes, Aris se replonge dans la vie ordinaire et rencontre Anna, une femme également en convalescence.

Premier film grec de Christos Nikou, « Apples » est présenté en compétition au Festival de Cinéma Européen des Arcs. Point de COVID dans ce film mais une pandémie qui rend les victimes amnésiques. Le traitement proposé demande aux malades de se créer une nouvelle vie en vivant à nouveau certaines expériences et en les prenant en photo: faire du vélo, danser avec une inconnue, rendre visite à un malade hospitalisé… Aris va donc suivre ce traitement et se recréer petit à petit une nouvelle vie jusqu’à la rencontre d’Anna, elle aussi en traitement. Filmé en format carré, cet étrange premier film étonne par son ton très original évoquant tantôt Kaurismaki, tantôt Chaplin. Une curiosité qui résonne étrangement avec l’actualité…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s