Critique: Arrythmia (Festival de Cinéma Européen des Arcs)

Arrhytmia.jpg

Boris KHLEBNIKOV

Russie, Finlande, Allemagne

2017 / 116’ / VO : Russe

Un médecin urgentiste, Oleg, la trentaine, prend à cœur son métier, un peu trop peut-être. Au travail, il s’oppose à sa hiérarchie qui veut appliquer de nouvelles règles absurdes au détriment des patients. Katya, sa femme qui est infirmière à l’hôpital lui reproche parfois son implication, mais aussi son penchant pour l’alcool. Un jour, lors d’une fête de famille, elle lui annonce par texto qu’elle veut divorcer. Parviendra-t-il à sauver son couple ?

Présenté en compétition lors du dernier Festival de Cinéma Européen des Arcs, « Arrythmia » représentait fièrement les couleurs de la Russie, prouvant une fois de plus la belle vitalité de ce Cinéma. Boris Khlebnikov parvient à mêler l’histoire d’un couple, Oleg, ambulancier à la descente facile et Katya, infirmière qui tente de sauver son couple et sortir son mari de ses penchants alcooliques, mais aussi la chronique sociale. Khlebnikov dénonce habilement les dérives du productivisme jusque dans le système de santé, imposant aux ambulanciers de ne pas mettre plus de vingt minutes par intervention! Drôle, choc et émouvant, « Arrythmia » met en scène deux personnages passionnants et remarquablement écrits et s’impose forcément comme l’un des films majeurs de cette sélection!

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s