Critique: Soleil Battant (FIFIB 2017)

xl_event_105_20171009041937_efa8f933

En vacances au Portugal, Gabriel, Iris et leurs filles jumelles Emma et Zoé retournent dans une maison de famille. Bientôt, le passé et les rancoeurs du couple refont surface tandis qu’Emma découvre un lourd secret qu’elle ne peut partager avec sa soeur.

Pour leur premier long métrage, Clara et Laura Laperrousaz s’inspirent de leur histoire personnelle à travers deux jeunes soeurs jumelles qui découvrent lors de vacances en famille un lourd secret familial. Porté par une bouleversante Ana Girardot, un convaincant Clément Roussier et deux jeunes actrices aussi belles que juste, « Soleil Battant » est un mélodrame solaire à la photographie léchée, qui donne leur place à tous ses personnages. Si l’on est face au plus beau film de la sélection sans doute, on assiste surtout à la naissance de deux cinéastes que l’on a hâte de suivre dans des projets peut-être moins personnels. Coup de coeur!

4.5

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s