Critique Bluray: Phantom of the Paradise

81Jj-gupgXL._SL1500_.jpg

Réalisation Brian De Palma
Scénario Brian De Palma
Sociétés de production Harbor Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre drame musical, Fantastique
Durée 92 minutes
Sortie 25 février 1975

LE FILM:

4.5

Winslow Leach, jeune compositeur inconnu, tente désespérément de faire connaître l’opéra qu’il a composé. Swan, producteur et patron du label Death Records, est à la recherche de nouveaux talents pour l’inauguration du Paradise, le palais du rock qu’il veut lancer. Il vole la partition de Leach, et le fait enfermer pour trafic de drogue. Brisé, défiguré, ayant perdu sa voix, le malheureux compositeur parvient à s’évader. Il revient hanter le Paradise…

Deux ans avant « Carrie », Brian de Palma réalise avec « Phantom of the Paradise » son premier grand film qui acquit au fil du temps le statut de film culte. Il propose ici une relecture du mythe de Faust en même temps qu’une nouvelle version du « Fantôme de l’Opéra » en dressant une satire du show business assez féroce! Sur la forme, on assiste ici à un spectacle musical décalé rempli de chansons cultes qui balaient le paysage musical des 70’s avec brio: pop, folk, glam rock…Tout ceci porté par une mise en scène inventive d’un bout à l’autre! Phantom of the Paradise est aussi dérangeant que jouissif et tous les cinéphiles se réjouiront qu’un tel travail de restauration lui rende hommage!

TECHNIQUE:

5

Un spectacle éblouissant de définition, de couleurs et de son!

BONUS:

5

Quand qualité rime avec quantité, ça donne ça:

Présentation de Gerrit Graham (HD sur le Blu-ray)
« Paradise Regained » : documentaire rétrospectif sur le tournage et l’impact du film jusqu’à aujourd’hui (HD sur le Blu-ray – 52′)
« Brian De Palma dans les coulisses du Paradise » : retour sur l’aventure Phantom of the Paradise avec son réalisateur Brian De Palma (HD sur le Blu-ray – 33′)
Entretien de Paul Williams par Guillermo del Toro (HD sur le Blu-ray – 72′)
« Le fiasco Swan Song » : de « Swan Song Enterprises » à « Death Records », retour sur ce changement imprévu (HD sur le Blu-ray – 11′)
« Carte blanche à Rosanna Norton » : la costumière du film évoque la conception des costumes des personnages principaux (HD sur le Blu-ray – 10′)
« Paradis perdu et retrouvé » : six scènes coupées ou alternatives (HD sur le Blu-ray)
Karaoké 6 chansons (HD sur le Blu-ray)
Fausse pub par William Finley (HD sur le Blu-ray)
Spots radio (HD sur le Blu-ray)
Bandes-annonces (HD sur le Blu-ray)

Et bien sûr, ceux qui auront la bonne idée de se procurer l’édition Ultra Collector auront la joie de lire le superbe livre « Dr. Brian and Mr. De Palma » avec analyses, archives, entretiens et 40 photos d’archives (160 pages)!

VERDICT:

5

INDISPENSABLE!!!

Disponible en bluray (19.99 euros) ou édition Ultra Collector (49.99 euros) chez CARLOTTA FILMS dès le 12 avril

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s