Critique Bluray: les Portes de la Nuit

71nbC57evBL._SL1410_.jpg

Réalisation Marcel Carné
Scénario Jacques Prévert d’après l’argument de son ballet Le Rendez-vous
Acteurs principaux
Sociétés de production Pathé Consortium Cinéma
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Drame poétique
Durée 120 min
Sortie 3 décembre 1946

LE FILM:

4

Paris, février 1945. Malou, une jeune femme déçue par son mari profiteur de la guerre, rencontre une nuit le jeune Diego, militant de la Résistance. Mais le destin, personnifié par un clochard mystérieux, va mettre sur le chemin de Malou et Diego des enjeux cruels dont peu sortiront indemnes.

Tourné juste après « les Enfants du Paradis » sur un scénario de Jacques Prévert, « les Portes de la nuit » se déroule juste après la Seconde Guerre Mondiale dans une France encore traumatisée par ces années de terreur, de courage et de lâcheté. Cette tragédie offre un beau témoignage de cette époque qui voyait une France divisée entre héros et collabos empreint de quelques notes fantastico-poétiques propres à prévert. Si le couple vedette Montand/Nattier est un peu décevant, on retrouve quelques seconds rôles truculents comme Pierre Brasseur ou Serge Reggiani. Un film mineur de Carné mais qui mérite d’être (re)découvert!

TECHNIQUE:

4.5

Une copie restaurée de toute beauté avec une définition impeccable!

BONUS:

3.5

On trouve ici une courte présentation de Jean-Pierre Jeunet et un documentaire qui donne la parole à Philippe Morrisson et N.T.Binh.

VERDICT:

4

Un film mineur de Carné dans une très belle édition!

Disponible en combo Bluray/DVD (19.99 euros) chez Pathé dès le 29 mars

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s