Critique VOD: People, Places, Things

812UxSHTPEL.jpg

Will Henry est un romancier graphiste fraîchement célibataire qui jongle entre ses deux jumelles et sa classe d’étudiants tout en explorant les complexités d’un nouvel amour et lâchant prise avec la femme qui l’a quitté.

Dernier film de la dernière fournée de titres de la collection OVNI en VOD chez Sony, « People, Places, Things » est une comédie indé tendance dépressive plutôt réussie. On y suit l’histoire de Will, dessinateur de BD, qui voit sa vie chamboulée par le départ de sa femme avec son amant. Idée de départ certes des plus banales mais traitée avec légèreté autant que gravité et portée par un comédien des plus attachants, Jemaine Clement, parfait dans son rôle d’intellectuel un peu paumé. Si le film est aussi séduisant, il le doit aussi aux questions qu’il pose : « peut-on aimer toute une vie? », « peut-on se quitter sans se haïr? », « les enfants peuvent-ils servir de lien entre deux parents divorcés? ». Un film charmant!

4

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s