Critique: Toto et ses soeurs

451460.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Au cœur d’une famille rom en pleine désintégration, émerge la figure de Totonel, 10 ans, dit Toto. Avec passion il apprend à lire, écrire et danser. Surtout danser et gagner le grand concours de Hip Hop. Au milieu du chaos ambiant, ses deux sœurs essayent de maintenir le mince équilibre de la famille. Le récit cinématographique d’Alexander Nanau enregistre sans pose, à hauteur d’Homme, la vie de Toto et de cette famille qui manque de tout, sauf d’humour et d’amour.

Durant 14 mois, le réalisateur Alexander Nanau suit le quotidien de deux adolescentes et de leur petit frère, roms, dans les bas fonds de Bucarest sans un père disparu depuis longtemps et sans mère, en prison pour trafic de drogue. Tous les trois tentent de survivre, dans un taudis fréquenté par tous les junkies du quartier. Seules raisons de s’accrocher, l’amour que la fratrie partage et la découverte par Toto de la danse hip hop.

Au plus près de ses protagonistes, Nanau propose avec sa caméra plus qu’un simple documentaire mais un vrai film de Cinéma avec une histoire forte, émouvante et parfois insoutenable et des personnages attachants mais aussi quelques instants de grâce comme ce plan sur le regard de Toto lorsqu’il découvre la danse! Magistral!

4.5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s