CRITIQUE BLU-RAY: TELE GAUCHO

81NRWJ9AfhL__AA1500_

LE FILM: 7/10


Tout a commencé lorsque les caméscopes ont remplacé les caméras. Faire de la télé devenait alors à la portée de tous. Jean-Lou, Yasmina, Victor, Clara, Adonis et les autres ne voulaient pas seulement créer leur propre chaîne de télé, ils voulaient surtout faire la révolution. Ainsi naquit Télé Gaucho, aussi anarchiste et provocatrice que les grandes chaînes étaient jugées conformistes et réactionnaires. Cinq années de grands foutoirs, de manifs musclées en émetteur pirate, de soirées de beuveries en amours contrariées… et ce fut ma parenthèse enchantée…

Deux ans après Le Nom des Gens, la meilleure comédie française de ces dix dernières années à mon avis, on  attendait avec grande impatience le nouveau film de Michel Leclerc. Il évoque avec Télé Gaucho son expérience au sein de Télé Bocal une télé indépendante dans laquelle il pouvait laisser libre cours à son imagination débordante et à ses opinions politiques plutôt orientées vers la gauche.

Il suit donc le parcours du jeune Victor (son alter ego ?) qui en plus d’être stagiaire dans une chaîne de télé cousine proche de TF1, s’éclate à côté chez Télé Gaucho avec une bande de trublions de tous genres. Beaucoup moins structuré que son précédent film, Télé Gaucho donne l’impression d’un gros bazar qui permet à Michel Leclerc de glisser une espèce de « best of » de de Télé Bocal à travers ses « objets qui nous font chier », ses chansons, ses « avant je croyais », etc…

Malgré cette narration beaucoup moins fluide et un scénario moins construit, Télé Gaucho reste une comédie souvent très drôle mais surtout hyper attachante car elle est tout à fait cohérente avec son metteur en scène et s’appuie de surcroît sur une troupe de comédiens qui, même s’il interprètent des personnages caricaturaux, prennent visiblement beaucoup de plaisir: Eric Elmosnino, Sara Forestier (née pour la comédie), Maïwenn, Félix Moati et Emmanuelle Béart. Cerise sur le gâteau, Télé Gaucho regorge de répliques qui pourraient bien devenir cultes!

TECHNIQUE: 9/10

Rien à dire sur ce transfert HD impeccable.

BONUS: 8/10

Outre un making of et des scènes coupées, l’interactivité de ce bluray est un condensé de l’esprit de Télé Bocal avec tout un tas de séquences assez drôle et le superbe court-métrage très personnel « le Poteau Rose ».

VERDICT: 8/10

Un blu-ray idéal pour les amateurs de comédies intelligentes!

Disponible en DVD (19,99 euros) et blu-ray (24,99 euros) chez TF1 Video dès le 17 avril.

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s