CRITIQUE DVD: BAIONNETTE AU CANON

LE FILM: 8/10

Corée 1951. L’Etat major américain, écrasé sous la pression des armées communistes, charge le lieutenant Gibbs et quarante-huit hommes d’une mission périlleuse. Leur but est de faire passer en retraite un régiment de 15 000 hommes…

 Réalisé en 1951, « Baïonnette au Canon » est le quatrième film de Samuel Fuller, sorti à peu près au même moment que « J’ai vécu l’enfer de Corée ». Toute petite production au budget minimal, Fixed Bayonets nous montre un régiment de 48 hommes chargés de couvrir la retraite de tout un bataillon face aux soldats coréens. Recroquevillés sur une colline, quasiment condamnés à mort, les hommes dévoilent leurs vraies personnalités.
Même si les décors dégagent une impression de carton pâte, la mise en scène énergique de Fuller et le réalisme de son scénario emportent le morceau! Et certaines scènes très surprenantes sentent le vécu comme celle au cours de laquelle tous les hommes regroupent leurs pieds pour les réchauffer (je n’en dirai pas plus pour ne rien dévoiler!)! Faute de moyens, aucune vedette n’apparaît au casting du film et c’est une très bonne chose, renforçant l’aspect réaliste!
Une vraie réussite que ce film de guerre et la copie proposée sur ce DVD frôle la perfection excepté dans quelques scènes notamment sur la fin.
LES BONUS: 5/10
Outre une galerie photos et la bande-annonce, on trouve une présentation du film par l’érudit Patrick Brion.
VERDICT: 8/10
Petit par les moyens, grand par la puissance!
Disponible en DVD (16,99 euros) chez SIDONIS

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s