CRITIQUE DVD: BOSS

LE FILM: 6,5/10

Chasseurs de primes noirs, Boss et Amos se lancent à la poursuite de Jed Clayton, un pilleur de banques. Leur traque les conduit à San Miguel, une petite ville sans shérif. Malgré l’hostilité de ses habitants, presque tous des blancs, Boss et Amos arrachent littéralement le pouvoir au Maire, désormais porteurs de l’étoile de représentant de la loi. Mais, de la loi justement, les deux hommes présentent à la population une conception bien à eux. À la tête d’un gang de gibiers de potence, Jed Clayton entend bien les faire mordre la poussière…

On connaît Jack Arnold surtout pour ses films fantastiques comme « l’Etrange créature du lac noir » ou « l’Homme qui rétrécit ». A la fin de sa carrière, en pleine mode de la « Blaxploitation », films conçus pour le public noir dans lesquels les personnages principaux sont de couleur, Jack Arnold accepte de réaliser le projet de Fred Williamson. La star afro-américaine écrit, produit et interprète le rôle principal de western atypique. Sur une bande originale très soul, proche de la BO de Shaft, « Boss » se rapproche plus du western spaghetti que du western US. Usant (abusant) du zoom, Arnold réalise un western différent de par l’usage de l’humour, notamment avec le personnage de l’adjoint du shériff (d’Urville Martin), de la violence et d’un érotisme rare dans ce genre.
Ultra-référencé, ne serait-ce que sur le look du personnage principal, mélange de Clint Eastwood et de Steve MacQueen dans « Au nom de la loi », « Boss » reste une série B qui vaut surtout pour l’interprétation de Fred Williamson, au charisme hallucinant!
La copie proposée sur ce DVD est honorable même si l’image n’est pas d’une netteté parfaite!
LES BONUS: 8/10
Outre une galerie photos, on trouve une présentation succinte (8 mins) de Patrick Brion et une passionnante de Jean-François Giré, tous deux assez honnêtes sur la qualité réelle du film.
VERDICT: 7/10
Une curiosité tarantinesque à découvrir!
Disponible en DVD (16,99 euros) dans la collection Westerns de Légende chez Sidonis dès le 18 juillet.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s