CRITIQUE DVD: FEMME DE FEU

LE FILM:

1870. Ville de Signal. La belle Connie s’engage dans une lutte sans merci contre un riche rancher local pour le contrôle des pâturages environnants. Elle sera accompagnée dans sa lutte par Dave Nash, un ancien alcoolique taciturne…

Film sorti au début de la carrière d’André de Toth aux Etats-Unis, en 1947, « Femme de feu » est un western très original et ce, pour plusieurs raisons. Tout d’abord, son atmosphère est plus proche de celle du film noir que du western et son scénario, d’une grande complexité, nous offre une multitude de personnages, ni bons ni mauvais dont ne se dégage personne si ce n’est une femme, incarnée par Veronika Lake. Elle est au coeur du récit, chose que l’on retrouvera un peu plus tard dans « Johnny Guitar ». Mais ce qui marque dans « Femme de feu », c’est la beauté de la photo et la qualité de la mise en scène de De Toth, privilégiant les extérieurs. Un vrai beau western servi dans une copie de toute beauté! Merci Wild Side!

LES BONUS:

Outre la galerie photos et les filmos traditionnelles dans la collection « les Introuvables », le bonus principal est une présentation (26 mins)comme toujours passionnante de Bertrand Tavernier qui revient entre autres sur la mise en scène de deToth et les ressemblances avec le film noir.

VERDICT:

Pour les amateurs de western, un achat indispensable tant André de Toth est un metteur en scène trop sous-estimé.

Disponible en DVD (14,99 euros) dès le 29 février dans la collection « les Introuvables » de Wild Side Video

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s