CRITIQUE BLU-RAY: JE VEUX SEULEMENT QUE VOUS M’AIMIEZ

Le 5 octobre sort en DVD et en BLU-RAY chez Carlotta un inédit de Fassbinder, « je veux seulement que vous m’aimiez ».

LE FILM:

Jeune ouvrier, Peter passe l’essentiel de son temps libre à construire une maison pour ses parents, des patrons de bistrot qui ne lui ont jamais donné beaucoup d’affection. Depuis son enfance, le garçon souffre de la froideur et de l’incompréhension de ceux envers qui il manifeste des signes d’amour. Afin de ne pas être un poids pour ses parents dans leur nouvelle maison, Peter déménage à Munich avec Erika, la jeune fille qu’il vient d’épouser. Le couple découvre les affres et les tentations de la grande ville. S’évertuant à offrir à sa compagne le meilleur confort matériel possible, Peter travaille d’arrache-pied et cumule les heures supplémentaires. Mais le couple s’endette irrémédiablement…

Tourné en 1976 par Fassbinder pour la télévision, ce film est sorti en salles en France au début de 2011. A la fois mélodrame dans la lignée des films de Douglas Sirk et chronique sociale pouvant faire penser aux films anglais de Ken Loach, ce n’est pas du tout un film « mineur » du réalisateur allemand mais une vraie réussite. Sur la forme, la construction tout en flash-backs génère une tension et un suspense passionnants mais c’est sur le fond que le film est résolument moderne. Le personnage principal, pour acquérir un place honorable dans la société dans laquelle il vit, doit consommer. Et comme ses revenus d’ouvrier ne lui permettent pas de prétendre à tous ces biens de consommation si convoités, la société lui octroie des facilités de paiement, engendrant une spirale infernale. 1976/2011: les choses n’ont effectivement pas beaucoup changé et c’est la force du film qui, sous des dehors un peu démodés, est plus que jamais d’actualité!

Sur le blu-ray lui-même, passés quelques plans d’ouverture d’une qualité inquiétante, tout rentre dans l’ordre et le rendu est plus que propre, rien à signaler!

LES BONUS:

Un seul supplément mais de taille: un documentaire d’une heure qui donne la parole à divers protagonistes du tournage sur le film et son réalisateur. Qualitatif!

EN CONCLUSION:

Comme d’habitude chez Carlotta, du bon boulot et l’occasion de découvrir un film peu connu de Fassbinder et surtout terriblement d’actualité!

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s