CRITIQUE: CARS 2

Flash McQueen, la star des circuits automobiles, et son fidèle compagnon Martin la dépanneuse reprennent la route pour de nouvelles aventures. Les voilà partis pour courir le tout premier Grand Prix Mondial, qui sacrera la voiture la plus rapide du monde ! Seul impératif pour participer à cette course, rouler à l’allinol, un carburant alternatif. Mais alors que les explosions de moteur chez les participants se multiplient, Martin se retrouve malgré lui en mission secrète pour élucider ce mystère!

Ca y est! J’ai fini par voir le 12ème long métrage de la firme à la lampe de bureau! Commençons par le positif! Les artistes Pixar ont toujours autant d’imagination et savent toujours traiter de sujets sérieux de façon divertissante; ici, c’est un message écolo sur les carburants alternatifs que Cars diffuse. Techniquement, c’est toujours le top aussi bien au niveau des décors (Tokyo, Londres, Italie et Paris) que des personnages ( ici, une multitude de nouveaux venus d’une grande originalité!). Le gros bémol de ce volet dont Martin est le vrai personnage principal, c’est son scénario! Souffrant de nombreuses sorties de route au niveau du rythme, il laisse sur le côté les plus jeunes, faute à une intrigue plus qu’alambiquée! Il serait bon que Pixar n’oublie pas que son public principal reste celui des enfants! C’est donc un Pixar très moyen, c’est assez rare pour le souligner!

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s