CRITIQUE: 7H58, CE SAMEDI LA (2007)

UGC Ph

Voilà un petit chef d’oeuvre injustement passé inaperçu lors de sa sortie en salles! Le dernier film de Sidney Lumet est époustouflant. Cela faisait 18 ans qu’on attendait enfin un sursaut de la part de ce réalisateur et son excellent « Contre-enquête » avec Nick Nolte. Et quel sursaut!

Andy Hanson (Philipp Seymour Hoffmann) est comptable ; il s’amuse un peu avec les écritures et se drogue à l’occasion. Son frère cadet Hank, divorcé, est toujours dans la galère quand il s’agit de payer la pension de sa fille. Les deux frères couchent avec la même fille, incarnée par la trop rare Marisa Tomei. Leur père, Charles (Albert Finney), tient une bijouterie et n’a jamais été présent pour ses fils.

Andy a une idée brillante pour régler ses problèmes financiers et celui de son frère: le braquage de la bijouterie du père. Cela se ferait en douceur et l’assurance rembourserait le père:le plan parfait. Sauf que tout va partir en sucette et la famille qui battait sérieusement de l’aile va se retrouver pulvérisée.

La mise en scène de Lumet précise et acérée comme une lame de rasoir nous transporte au sein d’une famille qui tutoie les bas fonds de l’humanité et l’on en reste pantois. La structure éclatée du récit  nous promène un coup 2 jours avant le braquage puis une semaine après, etc… Et ce qui pourrait passer pour un exercice de style stérile permet au contraire de voir petit à petit une véritable toile d’araignée se tisser autour des différents protagonistes.

Enfin, Lumet a eu la bonne idée de s’entourer d’un casting de très très haut niveau: Hoffmann comme d’habitude littéralement possédé par ses personnages( cf rôles dans « Capote », « Boogie Nights » ou encore « Magnolia ») qui nous gratifie d’une scène de fureur dans la voiture dont vous vous souviendrez, Ethan Hawke qui retrouve un rôle à la hauteur de celui qu’il a eu dans « Bienvenue àGattaca », Albert Finney comme toujours parfait et Marisa Tomei, trop peu utilisée (on oublie qu’elle a été oscarisée pour « Mon Cousin Vinny » il y a déjà seize ans.

Bref, un vrai polar à voir absolument.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s