CRITIQUE: LA FAMILLE SAVAGE (2007)

Ce petit bijou vient tout juste sortir en dvd chez Fox après être injustement passé inaperçu lors de sa sortie en salles. Laura Linney et le toujours brillant Philip Seymour Hoffman sont frère et soeur et se retrouvent le jour où il faut s’occuper de leur père. Ce dernier vient de perdre sa compagne et se retrouve livré à lui-même alors qu’il souffre de démence vasculaire, maladie du type Alzheimer. Les voilà donc obligés de prendre en charge la fin de vie de ce père qui n’en a jamais été un pour eux, tout en gérant les problèmes dans leurs propres vies qui, pour la plupart, découlent justement de cette absence de père.

Difficile sujet à priori, mais la réalisatrice à qui l’on doit un film inconnu « les taudis de Beverly Hills », s’en tire haut la main. Jamais larmoyant, souvent touchant, parfois drôle, son film est une vraie réussite, porté par deux interprètes au sommet de leur art. C’est un film qui pose les bonnes questions, celles que chacun se posera sûrement  un moment de sa vie comme: peut-on décider de manière unlatérale du placement d’un parent? Est-on, comme le pense le personnage de Laura Linney, « un monstre » pour autant? Que doit un enfant à un père ou une mère qui n’a jamais rempl son rôle?A titre personnel, étant confronté exactement à cette situation, je peux attester du réalime des situations que rencontrent les deux protagonistes.

En tout cas,une belle réussite et un film utile.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s