CRITIQUE: LOOKING FOR ERIC (2008)

Diaphana Films

Eric Bishop, facteur à Manchester, voit sa vie partir en sucette! Ses beaux-fils fricotent avec des gangsters, sa vie sentimentale est un désert, sa fille ne l’estime pas beaucoup! Ses collègues ont beau faire ce qu’ils peuvent pour l’aider, rien n’y fait: Eric se se sort pas de sa déprime. Un soir qu’il abuse de substances illicites, il se met à avoir des conversations avec son idole de toujours, Eric Cantona…

Ken Loach n’a pas son pareil pour nous faire adorer ses personnages même s’ils n’ont rien de très glamour au départ. On tombe vraiment amoureux de ce Bishop comme ce fut le cas avec le Joe de « My name is Joe » ou du père de famille dans « raining stones ». On ne peut qu’admirer ce père qui par fierté n’a pas su reconnaître son erreur d’avoir laissé l’amour de sa vie et par conséquent s’est privé de sa fille, cet homme qui va tout risquer pour sauver ses beaux-fils, et qui va tenter de recoller les morceaux de sa vie. Comme d’habitude, Loach ne tombe jamais complètement dans le misérabilisme et nous offre quelques moments à mourir de rire. Cantona, dans son propre rôle, n’y est pas pour rien, comme dans cette scène où il explique que pour meubler sa suspension de neuf mois, il s’est mis à la trompette, démonstration à l’appui en jouant la Marseillaise (anecdote tirée de la réalité)…

Superbe film, comme on dit aujourd’hui, un « feel good movie »!

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s