CRITIQUE: LES AVENTURES DE TINTIN, LE SECRET DE LA LICORNE

Alors que le jeune Tintin se promène sur un marché, il a le coup de foudre pour la maquette du bateau « la Licorne » qu’il achète sans hésiter. Dans la minute, deux autres personnes dont un dénommé Sakharine proposent de la lui racheter. Tintin comprend que la maquette renferme un secret de grande importance et va très vite se retrouver embarqué, avec son chien Milou, dans une aventure qui l’emmènera aux quatres coins du globe. Il croisera sur sa route le Capitaine Haddock, les Dupont ou encore la Castafiore et devra affronter mille dangers…

Spielberg montre sa patte dès les premières images avec un générique très proche de celui d' »Attrape-moi si tu peux » aussi bien sur le plan visuel que musical, grâce à son inséparable complice John Williams. Puis vient la première scène, sur le marché de Bruxelles où, comme un hommage à l’auteur, Spielberg nous montre Hergé en train de tirer le portrait du jeune journaliste Tintin. Spielberg a dores et déjà donné la règle du jeu: il va respecter l’oeuvre du dessinateur belge tout en y laissant son empreinte.

On retrouve dans ce Tintin des ingrédients tels que humour, action ininterrompue, changements de décors et de pays permanents, recherche de trésors ainsi qu’une scène dans une bibliothèque et tout ça accompagné d’une bande originale où cordes et cuivres se mèlent dans du John Williams pur sucre! Ca ne vous rappelle rien ? Et bien oui! Spielberg réussit avec ce Tintin le quatrième Indiana Jones qu’il avait raté dans les grandes largeurs avec son pathétique Crane de Cristal mais sans toutefois trahir l’esprit de la bande dessinée. La maestria de Spielberg en matière de mise en scène éclate comme jamais et comme pour les albums d’Hergé, tous, de 7 à 77 ans, y trouveront leur compte. Pour ce film, Spielberg compile trois albums: le Crabe aux pinces d’or, le Secret de la Licorne et le Trésor de Rackham le Rouge et il se pourrait qu’il réalise deux autre films dont un qui serait un mélange des Sept boules de Cristal et le Temple du soleil. Et  l’on ne peut qu’être impatient…

Concernant ces publicités

2 réflexions sur “CRITIQUE: LES AVENTURES DE TINTIN, LE SECRET DE LA LICORNE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s